Mahdia, la ville fondée par les Fatimides

Par Zaher Kammoun

La ville de Mahdia située à plus de 200 km de Tunis est fondée sur une minuscule île rocheuse attachée au continent  par un cordon sablonneux.

Les vestiges à Mahdia montrent que cette ville est très ancienne. La ville était tout d’abord libyphénicienne témoignée par le port punique et plusieurs tombes et chambres funéraires, puis romaine avec la présence des cuves de salaison et des objets romains. Avec l’arrivée des premiers musulmans, un fort a été construit pendant l’époque Aghlabide (Qasr Djamma).

Mais la ville a connu son apogée avec la formation de Mahdia, la capitale des Fatimides par Ubayd Allah Al Mahdi au 10ème siècle. Ensuite l’occupation Normande a causé un déclin de la ville au 12 ème siècle. Ce déclin continue pendant l’époque Hafside surtout après le transfert de la capitale vers Tunis.

Avec l’arrivée des Ottomans au 16ème siècle, la ville a connu une prospérité, de nouveaux bâtiments ont été construits.

Le port punique

Il date du 3ème ou 2ème siècle avant J.C, plusieurs restes d’amphores ont été trouvés sur place. Le bassin est de forme rectangulaire de 66 m de longueur et de 42 m de largeur, il est creusé entièrement dans le roc et communique avec la mer par une entrée de 18 m de largeur. Plusieurs aménagements on été installés pendant l’époque fatimide.

Port Punique

Port Punique

Le palais el Qaim

Malheureusement il ne reste aujourd’hui que les ruines de ce palais. On a pu dégager des mosaïques qui pavaient avant  la salle d’apparat du palais. Ces mosaïques sont aujourd’hui exposées au musée de Mahdia.

Mosaïque du palais

Mosaïque du palais

L’enceinte maritime Fatimide

Mahdia

Mahdia

Restes des tours des remparts orientaux

Mahdia

Mahdia

Bab El Ftouh ou Skifa Kahla

C’est un ouvrage massif de 18m de hauteur, aménagé en fortin et un long vestibule vouté servant à relier le mur principal à la troisième enceinte intérieure.  Des escaliers extérieurs donnent accès à l’étage occupé au 16ème  siècle par le gouverneur de la ville. Le vestibule de 33 m de longueur et 5 m de largeur est riche en niches et banquettes.

La grande mosquée

Ce  monument datant de l’époque fatimide a connu plusieurs aménagements et restaurations surtout après les grands dégâts causés par les espagnols au 16ème siècle.

La grande mosquée est de forme rectangulaire de 85 m de longueur et  de 54 m de largeur, elle est constituée  d’une cour et d’une salle de prière. L’entrée à la mosquée se fait par un porche monumental.

Grande mosquée de Mahdia

Le porche

La salle de prière est achevée à 920, elle est constituée de trois travées et 7 nefs. On note la présence de 3 mihrabs, c’est une innovation fatimide combattue par les sunnites.

Grande mosquée de Mahdia

Grande mosquée de Mahdia

Borj kabir

C’est l’un des plus beaux spécimens de l’architecture militaire ottomane. Il est construit au 16ème   siècle sur un ancien palais fatimide.

Le fort de Mahdia

Le fort de Mahdia

C’est un bâtiment de forme quadrangulaire   très déformé de 64 m de coté. Au début ce fort ne possédait qu’une seule entrée  mais une porte a été ajoutée lors de la transformation du fort en prison. La porte principale donne sur un vestibule de 34 m de longueur qui communique avec une cour. L’aile Ouest de la cour est dotée de cellules et de casemates.

Le fort de Mahdia

Le fort de Mahdia

Les courtines hautes de 7,3m sont constituées par un remplissage de terre pilonnée emprisonnée entre deux parois de maçonnerie. Le saillant Sud Ouest est une plate forme d’artillerie. Son terre-plein défendu par un parapet percé d’embrasures à canon.

Le fort de Mahdia

Le fort de Mahdia

Place du Caire

Place du Caire

Place du Caire

La mosquée Mustapha Hamza

Construite en 1772 par un notable d’origine turque près de la place du Caire, la mosquée Mustapha Hamza est de rite Hanéfite. La façade est percée de 6 ouvertures. L’entrée principale donne sur une cour qui entoure la salle de prière des trois cotés. Le minaret est de forme octogonale.

La mosquée Mustapha Hamza

La mosquée Mustapha Hamza

La mosquée Mustapha Hamza

La mosquée Mustapha Hamza

La mosquée Slimane Hamza

Cette mosquée est construite à la fin du 18ème siècle par Slimane Hamza. La salle de prière est constituée de 5 travées et 5 nefs. Le mihrab est décoré en rosaces et en polygones étoilés et surmonté d’une petite niche décorative. Le minbar est maçonné comme pour la plupart de mosquées turques. Le minaret possède deux tours octogonales (un style ottoman).

La mosquée Slimane Hamza

La mosquée Slimane Hamza

La mosquée Twama

C’est un petit oratoire fondé par deux frères jumeaux au 19ème sicèle. Cette mosquée est dépourvue de cour. La salle de prière est formée de trois allées perpendiculaires au mur de la Qibla et trois autres parallèles à ce mur.

Mosquée Twama

Mosquée Twama

Le mausolée Sidi Jabir

Sidi Jabir est le patron de Mahdia. Son mausolée est formé d’une cour occupée par des tombes et une citerne. La salle funéraire précédée par un portique est couverte par une jolie coupole.

Le mausolée Sidi Jabir

Le mausolée Sidi Jabir

Le musée de Mahdia 

Le musée de Mahdia présente une très belle collection de plusieurs périodes. Le visiteur peut voir des amphores et des objets en céramique puniques, des tableaux de mosaïques, des amphores et des lampes romaines, des objets de l’époque fatimide et ottomane mais aussi on peut voir des trésors inédits comme des papiers de parchemins, des monnaies de l’époque islamique, le trésor de Chebba, le trésor de Rougga et  des bijoux portés par la femme à Mahdia.

Sources :

  • Mahdia, capitale des Fatimides de Néji Djelloul
  • المهدية عبر التاريخ للطيب الفقيه احمد
  • Les fortifications de Tunisie, Néji Djelloul
  • Les ports antiques Gummitanus, mise à jour à partir de nouveaux documents archéologiques, Ameur Younes

1 Comment

  1. Pingback : Zaher Kammoun » » Les monuments fatimides en Tunisie

Leave a reply

Your email address will not be published.