Des mosaïques de Sbeitla

Par Zaher Kammoun

Sbeitla est l’un des sites archéologiques les mieux conservés de la Tunisie, son histoire antérieure à l’époque romaine est mal connue : on a trouvé quelques stèles de l’époque punique, des dolmens aux environs. La ville a connu son apogée surtout pendant l’époque romaine. L’essor de l’oléiculture, très adapté au climat régional, a assuré la prospérité de la ville dès le 2ème siècle après J.C. Au cours du 4ème et du  5ème siècle la localité fut dotée de plusieurs églises. Ensuite la conquête byzantine fit de Sbeïtla une de plus importantes bases militaires de l’époque. Après la conquête arabe, la vie urbaine s’éteignit peu à peu.

Capitole Sbeitla

Capitole Sbeitla

Le visiteur aujourd’hui peut voir plusieurs vestiges: des maisons fortifiées, des thermes, des temples, des églises, un théâtre… Ces édifices ont fourni plusieurs pavement de mosaïques. Voila quelques uns:

La mosaïque du célèbre auteur grec Xénophon

Ce pavement provient de l’oecus d’une maison, il date de la fin du 4ème ou du début du 5ème siècle après J.C

Musée du Bardo متحف باردو

De part et d’autre, se trouvent deux personnages qui représentent les Saisons. Seulement celui de droite est conservé

C’est un homme barbu accompagné de l’inscription Autor Xenophont. Ce personnage a constitué une énigme : il peut être le mosaïste qui a exécuté le pavement ou le propriétaire de la maison ou même le célèbre auteur grec Xénophon qui était philosophe et historien

Ce pavement est exposé aujourd’hui au musée du Bardo

Mosaïque de triomphe de Vénus de Sbeitla

Ce pavement illustre le triomphe de Vénus. Il date de la fin du 4ème siècle après J.C  ou plus tard.

Musée de Sbeitla

Musée Sbeitla متحف سبيطلة

Mosaïque de la croix latine

Pavement d’une basilique de Sbeitla, orné d’une croix latine monogrammatique à branches pattées et gemmées. Fin du 5ème siècle ou début du 6ème siècle après J.C. Musée de Sbeitla

متحف سبيطلة Musée Sbeitla

La mosaïque funéraire de l’évêque Honorius

Ce pavement daté de la période byzantine, a été trouvé dans la nef centrale de l’église rurale de Henchir Ali Ben Rezal à Sbeitla

متحف باردو Musée Bardo

Le décor est une croix pattée accompagnée de l’alpha et de l’oméga. Le texte funéraire nous renseigne que le Saint évêque et mort à l’age de quatre vingt ans dans le territoire de son évêché. La date de la déposition de sa dépouille est lacunaire

Ce pavement est exposé aujourd’hui au musée du Bardo

Mosaïque funéraire de Donatianus

Cette mosaïque qui date de la fin du 4ème siècle, début du 5ème siècle après J.C  a été trouvée à l’église chrétienne près du Capitole de Sbeitla. Musée de Sbeitla

Musée Sbeitla متحف سبيطلة

C’est le pavement funéraire du diacre Donatianus mort à l’âge de 83 ans

  • Dédicace sur mosaïque qui a permis l’identification de la basilique des saints Sylvain et Fortuna ‘’aux seigneurs saints martyrs Sylvain et Fortunat, Bonifatius a accompli son vœu. C’est à vous que nous demandons que vous gardiez à l’esprit nos Martyrs avec vos compagnons’’

Musée Sbeitla متحف سبيطلة

Sbeitla, fin du 4ème siècle, début du 5ème siècle après J.C. Musée de Sbeitla

Source

Splendeurs de mosaïques de Tunisie, Mohamed Yacoub

Leave a reply

Your email address will not be published.