Les poètes dans la mosaïque romaine en Tunisie

Par Zaher Kammoun

Un poète romain en antiquité est une personne qui flâne, se promène et s’informe. Quand il rentre chez lui son dîner est servi par des esclaves. Il se couche sans se préoccuper de l’heure à laquelle il va se lever. Il écrit pour son propre plaisir puis il se prélasse dans les bains des thermes.

Les poètes de l’empire romain se divisent en deux catégories :

  • Les poètes de l’amour
  • Les poètes de paix

Mais il ya des poètes qui ne traitent pas ces deux thèmes

En Tunisie on a trouvé plusieurs pavements illustrant des poètes. Voila quelques uns :

La mosaïque du poète de Thuburbo Majus

Ce pavement daté du temps du Marc Aurèle (161-180) après J.C a été trouvé à Thuburbo Majus

متحف باردو Musée Bardo

Un dramaturge grec peut être Ménandre, occupe un petit tableau carré, placé au centre d’un décor végétal  de style ‘’fleuri’’. C’est un homme assis sur un simple tronc d’arbre et vêtu d’une ample draperie qui ne lui recouvre que partiellement le buste. Sa tête est ceinte d’une couronne de feuillage.

Il ramène la main droite sous le menton et tient de la main gauche un parchemin. Il fixe ce parchemin avec ses yeux comme si il est en réflexion profonde

Ce tableau est exposé aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque de Virgile de Sousse

Ce pavement daté du début du 3ème siècle après J.C a été trouvé à Sousse dans une vaste demeure

C’est l’une des pièces maitresses du musée du Bardo. Il illustre Virgile écoutant deux Muses lui dicter ses chants

متحف باردو Musée Bardo

Il est vêtu d’une toge blanche, sobrement ornée de broderies, trônant en majesté sur un fauteuil à haut dossier

De sa main gauche, il tient, ouvert sur ses genoux, un rouleau de parchemin sur lequel sont écrits, en lettre cursives, le vers 8 et le début du vers 9 de l’Enéide :

‘’Musa mihi causas memora, quo numine laeso

Quidve…’’

(Muses, rappelle moi les causes, dis-moi pour quelle atteinte à ses droits sacrés,

Pour quelle…)

Les deux muses se tiennent debout de part et d’autre de Virgile. A gauche, on voit Clio, la Muse de l’histoire, elle porte une longue tunique en soie verte, que recouvre partiellement une écharpe de couleur jaune. Elle tient des deux mains un manuscrit en partie déroulé. Cette Muse est considérée dans quelques documents comme Calliope, la Muse de la poésie

A droite, figure la Muse de la tragédie, Melpomène, un masque à la main. Son costume se compose d’une écharpe de soie verte et d’une longue robe rouge, rehaussée de broderies

La mosaïque du poète de Sfax

Ce pavement daté de la deuxième moitié  du 3ème siècle après J.C a été trouvé à Sfax

Musée Sfax متحف صفاقس

Ses angles sont meublés par les bustes féminins des Saisons, le tableau est divisé par une guirlande de laurier entrelacée en médaillons circulaires contenant chacun l’image d’une Muse en pied

Le médaillon central, entoure le portrait du poète figuré assis, sur un siège à haut dossier. Derrière lui, se tient debout  son inspiratrice, vraisemblablement la Muse de l’histoire Clio

Le poète peut être identifié à Ennius

Ce pavement est exposé aujourd’hui au musée archéologique de Sfax

La mosaïque du poète de Sousse

Ce pavement daté du milieu du 3ème siècle après J.C a été trouvé dans une somptueuse demeure à Sousse appelée la maison des Masques

Musée de Sousse متحف سوسة

Le poète apparaît assis, en train de méditer, à l’intérieur d’un médaillon circulaire placé au centre d’u décor rayonnant de cubes multicolores en perspective. A coté de lui est placé un masque de tragédie. Il est vêtu d’une longue tunique et d’un manteau et tient dans sa main gauche, un rouleau de parchemin

Sa tête est soutenue par le bras droit dont le coude s’appuie sur le genou. Une barbe taillé en collier encadre son visage

A ses pieds est figurée, une boite cylindrique où sont rangés des rouleaux de parchemin

A droite, se tient debout, dans l’attitude d’un acteur, un deuxième personnage drapé d’un vêtement rouge. Il s’appuie à une colonne et élève de la main gauche un masque de comédie

Ce pavement est exposé aujourd’hui au musée archéologique de Sousse

Sources

  • Splendeurs des mosaïques de Tunisie, Mohamed
  • http://discipuli.canalblog.com/
  • المتحف الوطني بباردو, الوكالة الوطنية للتراث
  • Les merveilles du musée du Bardo, Mohamed Yacoub
  • Peinture de pierres, les mosaïques du musée du Bardo, Mohamed Yacoub
  • Sousse, l’antique Hadrumetum, Néji Djelloul

1 Comment

  1. Pingback : Zaher Kammoun » » Les demeures privées romaines de Sousse

Leave a reply

Your email address will not be published.