Des mosaiques d’Althiburos

Par Zaher Kammoun

Althiburos est un site archéologique tunisien situé dans le gouvernorat du Kef, plus précisément dans la délégation de Dahmani, au lieu dénommé désormais Medeina.

El Mdeina (Althiburos) près de Dahmani, gouvernorat d'El Kef

El Mdeina (Althiburos)

Le visiteur aujourd’hui peut voir plusieurs vestiges: un capitole, un forum, des villas romaines… Ces édifices ont fourni plusieurs pavement de mosaïques. Voila quelques uns:

La mosaïque des bateaux

Cette mosaïque trouvée à Althiburos (el Mdeina) au Kef date de la fin du 3ème siècle après J.C

musée Bardo متحف باردو

Une partie de la mosaïque d’Althiburos

Elle présente une variété de navires : 25 embarcations antiques sont présentées dont 22 sont désignés par leurs noms en latin ou en grec

On peut voir des bateaux à voile de forme ronde, des bateaux à l’avant effilé comme celui d’une galère, des chalands chargés d’amphores, des navires de guerre à voiles et à rames, des canots et des barques de pêche. Certains navires sont destinés pour le transport des chevaux de course comme l’hippège (hippago)

musée Bardo متحف باردو

Représentation schématique de la mosaïque d’Althiburos

Dans l’extrémité du tableau se trouve la tête d’Océan et dans l’autre extrémité, un dieu fleuve à demi-couché au milieu de plantes aquatiques

musée Bardo متحف باردو

Les navires de la mosaique

Cette mosaïque est exposée aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque de l’Amour pêcheur 

Amour pêcheur et une Nymphe à demi-couchée sur une jarre d’ou jaillit de l’eau. Fin du 3ème siècle, maison des Muses. Musée du Bardo

Musée du Bardo متحف باردو

Musée du Bardo متحف باردو

Autre mosaïque 

Couronne à cinq pointes entre un cratère, une palme et une cruche. Fin du 3ème siècle après J.C. Musée du Bardo

Musée Bardo متحف باردو

Sources

  • La forme des navires romains, d’après la mosaïque d’Althiburus, Paul-Marie Duval
  • Splendeurs des mosaïques de Tunisie, Mohamed Yacoub
  • La mosaïque et la mer, les éditions de la méditerranée, Alif
  • Peinture de pierres, les mosaïques du musée du Bardo, Mohamed Yacoub

Leave a reply

Your email address will not be published.