Le sarcophage chrétien du Sahel Tunisien

Par Zaher Kammoun

Ce sarcophage a été découvert en 1975 entre Sayada et Ksar Helal. Il constitue une œuvre en marbre unique en Tunisie

Musée Lamta متحف لمطة

Son découpage en partie indique qu’il a été préfabriqué dans un atelier, probablement étranger (Arles ou Rome ?), en vue de faciliter son transport

Il possède un décor sur une seule face. Ce décor est d’une tradition païenne mais on note la présence de quelques éléments chrétiens

Au milieu, le défunt Secundinus est debout tenant son cheval par la bride, s’apprêtant à quitter ce monde matérialisé par un fronton, pour le voyage de l’au-delà

Une femme Maziva ?, probablement une parente, lui présente un agneau symbole du christ et de la pureté. Elle est suivie d’un chien

Le défunt apparaît aussi deux fois, à gauche et à droite parmi des proches, ou probablement des serviteurs. Les noms de ces personnages sont mentionnés dans des cartouches placés au dessus d’eux

Dans le centre de droite, le Christ remet aux apôtres Paul et Pierre la loi. Sous les pieds du Christ se trouve un… ? entre deux brebis. A droite Secundinus salue le Christ qui s’apprête à rencontrer dans l’au-delà. Un homme, Possidius, lui tient le cheval de voyage, alors que des chiens hurlent de douleurs

A gauche, Secundinus, toujours à coté de sa monture, fait ses adieux à deux hommes Possidius et Sizan(us) ?

Le couvercle montre le défunt dans ces scènes de chasse, thème très fréquent dans l’art funéraire païen.

Au milieu, deux amours tiennent une cartouche ou l’épitaphe n’a pas été inscrite

Ce sarcophage date de l’époque byzantine et exposé aujourd'hui au musée de Lamta

Sources

Musée de Lamta

Leave a reply

Your email address will not be published.