La synagogue Edmond Azria à Sfax, une copie de la grande synagogue de Tunis mais… en miniature

Par Zaher Kammoun

Les juifs existaient en Tunisie depuis longtemps et existaient à Sfax depuis des siècles. Ils pratiquaient leur culte dans des synagogues. On a identifié à Sfax une vingtaine de synagogues parmi lesquelles la synagogue Edmond Azria.

La synagogue Edmond Azria

Après la deuxième guerre mondiale et dès 1948, la famille Azria édifiait une synagogue sur la rue Philippe Thomas (actuellement rue Habib Maazoun). Makhlouf Azria étant perdu son fils Edmond en Février 1943 lui dédia cette synagogue implantée dans le quartier du port. Le français Emile Varnier a été l’architecte de cette synagogue et le musulman Mohamed Kriaa a été l’entrepreneur avec un prix forfaitaire de 2124000 francs. Elle fut inaugurée en juin 1948.

La synagogue d'Edmond Azria, on voit très bien l'étoile de David dans cette photo de l'après deuxième guerre mondiale

Description de l’édifice

Cette synagogue est construite en béton armé. La façade est en retrait et finit en hauteur par un pignon, on retrouve la rose centrale avec le maguen david et les rampants en degrés agrémentés des noms des 12 tribus. Les tables sont inscrites dans un motif rectangulaire. L’entrée se fait sous un porche couronné d’une balustrade, les piliers sont octogonaux et les ferronneries privilégiaient les  angles droits. On voit des influences art déco en vogue en Tunisie jusqu’à les années 40.

La façade

Détails de la façade

A l’intérieur un vestibule dessert les escaliers d’accès à la tribune des femmes et s’ouvre sur la salle de culte.

La salle de culte vue de la tribune des femmes

Dans l’axe, une arche sainte en marbre. Le couvrement central est étant néanmoins assuré par un lanterneau carré à douze fenêtres. La tribune en encorbellement court sur trois côtés. L’éclairage est complété par des fenêtres hautes  et un oculus au-dessus de hekhal (l’arche sainte).

L'arche sainte en marbre

Le lanterneau avec les douze fenêtres

Le maguen david

Sur la rue, on voit les initiales EA sur les portes (Edmond Azria)  et une inscription au fronton qui rappelle le dédicataire de la synagogue Edmond ben Makhlouf Azria. Entre 1948 et 1955, cette synagogue fit office de synagogue officielle avant l’inauguration de la grande synagogue de Sfax en 1955.

Cette synagogue est maintenant fermée depuis les années 80

Des ressemblances entre la synagogue Edmond Azria et la grande synagogue de Tunis

La grande synagogue de Tunis est l’une des plus importants lieux de culte en Tunisie. Elle se trouve aujourd’hui à l’avenue de la liberté. Ce lieu de culte a été construit de Juin 1933 au 23 Décembre 1937. Son architecte a été Victor Valensi

La grande synagogue de Tunis

On comparant ces deux monuments,  on peut voir beaucoup de ressemblances entre eux :

  • On a presque la même forme de façade qui finit en hauteur par un pignon.
  • On retrouve la rose centrale avec le maguen david (l’étoile de David).
  • Les rampants en degrés sont agrémentés des noms des 12 tribus.
  • Les tables sont inscrites dans un motif rectangulaire. Deux petits volumes latéraux reprennent le parti des pavillons de Valensi dans la synagogue de Tunis.
  • L’entrée se fait sous un porche couronné d’une balustrade.
  • A l’intérieur et dans l’axe, se trouve une arche sainte en marbre du même dessin que celle de la synagogue de Tunis mais le volume est beaucoup plus restreint.

Sources

Synagogues de Tunisie, Colette Bismuth-Jarrassé et Dominique Jarrassé

2 Comments

  1. by Camus Igal Bouhnik on 1 mai 2018  17 h 17 min Répondre

    J’ai bien connu les deux synagogues et la famille Azria. La Synagogue portant le nom Edmond Azria értait fort belle au début des années 50, lors de ma visite dans les lieux. Fauteuils rembourés rappelant ceux d’un théâtre plutôt que les sièges d’un temple. Un vrai bijou. Les images que le l’on voit au bas de cet article sont nouvelles. Elles datent de l’an 2008, après la restauration de ce lieu de culte réalisée par Daniel Bouhnik soutenu par sa maman Mimi.
    Les photos ont été prises par mon ami l’architecte Sami Ennouri.
    Une jolie synagogue, moins belle que celle que j’ai connue dans le temps.

    • by Zaher Kammoun on 1 mai 2018  17 h 23 min Répondre

      Merci pour votre réponse et pour votre précieuses informations, juste une information, toutes les photos ont été prises par moi même en 2015

Leave a reply

Your email address will not be published.