Les monnaies en Tunisie de 1574 et 1956

Par Zaher Kammoun

Photos prises par Zaher Kammoun 

A la fin de l’époque Hafside, la Tunisie a enregistré  des troubles, des conflits entre les Espagnols et les Ottomans qui ont fini par la conquête Ottomane de notre pays. La Tunisie est devenue alors  une province turque de 1574 à 1881. Suite au protectorat français en 1881, la dominance ottomane est finie mais la famille Husseinite a continué à gouverner le pays jusqu’à 1957.

Ahmed 1 er Bey

Ahmed 1 er Bey

Dès la fin du 16 ème, Tunis souffrit d’une grande dépréciation des monnaies locales à cause de l’approvisionnement en or de l’Afrique. Le dinar n’est devenu qu’une monnaie de compte. Les tunisiens utilisent la monnaie espagnole appelée duros ou piastres.  Mais comme l’argent espagnol  contient une croix, il a été rejeté par les musulmans au profit du rial arabe.

Ensuite les gouverneurs commencent à créer leur argent qui présente le nom du sultan ottoman

Le monnayage d’or en usage était le sultani ou le mahboub de 3,5g. Le quart de rial d’argent de poids 5,55g est crée en 1714. Les demi-sultanis de 1,5 g, les quarts, les huitièmes et les seizièmes de piastres sont frappés en 1743.

Argent Ottoman

Argent Ottoman utilisé en Tunisie(musée Rakkada)

Mohamed Rachid Bey

Mohamed Rachid Bey

Pendant l’époque husseinite,  plusieurs réformes ont été faites par les beys. Les réformes monétaires entreprises par Ahmed Bey furent pour la plupart inefficaces.

L’émission des premiers billets de banque en 1848, de 100, 1000 et 5000 réaux comme les pièces de cuivre de 6,3g, engendra le mécontentement des commerçants étrangers en particulier les français et déclara une grave crise monétaire.

Mohamed Bey (1855-1859) faisait des monnaies en or, argent et cuivre au nom du Bey et du Sultan

Une faillite financière a été enregistrée en 1869 pendant l’époque Mohamed Sadok Bey. Suite à cette faillite une commission financière   internationale a été crée pour gérer les crédits de la régence.

Mohamed Sadok Bey

Mohamed Sadok Bey

En 1881, et après l’instauration du protectorat français, l’hôtel  des monnaies du Bardo continua la frappe de pièces de 25 piastres d’or et les pièces en argent sous le règne d’Ali Bey.

Ali III Bey

Ali III Bey

Après, la France adopta le système de monnayage français : le poids des pièces, les titres et les valeurs, le système du rial a été abandonné au profit du Franc et sa sous division le Centime. Les monnaies sont devenues en deux langues : l’arabe et le français, et possède deux dates en hégire et en Grégorien

Ahmed II Bey

Ahmed II Bey

Le bey Mohamed Naceur créa en 1918 une pièce de 5 centimes trouée au centre appelé en arabe Sourdi mankoub

Naceur Bey

L'argent du Naceur Bey, on peut voir le Sourdi Mankoub

Mohamed Lamine Bey est le dernier Bey de la Tunisie

Lamine Bey

Lamine Bey

Lamine Bey

Lamine Bey

 

Pour plus d’informations sur les l’argent Tunisien à travers l’histoire vous pouvez visiter le musée de la monnaie

Source : 25 siècles des monnaies Tunisiennes

Par Zaher Kammoun

Photos prises par Zaher Kammoun 

1 Comment

  1. by Tomek on 9 août 2015  17 h 15 min Répondre

    Czekam na kontynuacje

Leave a reply

Your email address will not be published.