Zaouia Sidi Brahim Riahi

Sidi Brahim Riahi, de son vrai nom Abou Ishak Ibrahim Ben Abdelkader Riahi, né en 1766 à Testour et décédé le 7 août 1850 à Tunis, est un ambassadeur,  théologien  et saint  tunisien. Érudit musulman sunnite, il est également poète.

Zaouïa Sidi Brahim Riahi سيدي ابراهيم الرياحي

La Zaouïa 

Sidi Brahim est inhumé avec certains de ses fils, cheikhs et théologiens comme lui, dans sa zaouïa de la rue Sidi Brahim Riahi dans la médina de Tunis. Celle-ci a été construite sur ordre d’Ahmed Ier Bey pour abriter la Tariqa soufie dont il était devenu le maître à Tunis. Sadok Bey la fait embellir en 1878, en faisant venir des artisans du Maroc, et en fait l’un des plus beaux joyaux d’architecture du genre.

Zaouïa Sidi Brahim Riahi سيدي ابراهيم الرياحي

On accède au bâtiment par une entrée en chicane s’ouvrant sur une cour entourée de diverses salles réservées aux visiteurs et d’un oratoire couvert par une grande coupole richement décorée de stucs. Cet oratoire, qui fait également office de mosquée, donne sur une salle où se trouvent les tombes de Sidi Brahim et de ses fils. La zaouïa abrite encore, de nos jours, les réunions de sa tariqa.

Chaque vendredi après-midi, la zaouïa ouvre ses portes aux personnes possédées en quête de guérison ; celle-ci s'effectue à travers une lecture de versets du Coran durant sept vendredis consécutifs.

Zaouïa Sidi Brahim Riahi سيدي ابراهيم الرياحي

Leave a reply

Your email address will not be published.