El Jem, le site et le musée

Par Zaher Kammoun

El Jem

El Jem

Plan de situation

Capture Avant de commencer, si vous voulez voir des vidéos sur el Jem, merci de cliquer sur ce lien: El Jem dans les vidéos

Histoire 

Les origines d’el Jem demeurent obscures. On ne connait presque rien sur son origine berbère ou punique. Elle a été connue surtout pendant l’époque romaine sous le nom de Thysdrus.

Elle a reçu pendant l’époque césarienne le statut de colonie romaine puis le statut de Municipe libre sous le règne de Septime Sévère. Pendant l’époque d’Hadrien, Thysdrus a connu sa prospérité grâce à l’olivier. Plusieurs monuments ont été construits témoignant le développement de cette ville. On peut citer sans doute l’amphithéâtre d’el Jem.

amphithéatre el jem قصر الجم

amphithéatre el jem قصر الجم

Une crise a été enregistrée ensuite dans Thysdrus romaine surtout en 238 à cause d’une révolution suite à la levée de nouveaux impôts dans la ville.

Pendant l’époque byzantine, l’amphithéâtre d’el Jem a été transformé en une forteresse. Cette forteresse a servi comme refuge pour les rescapés de l’armée byzantine et les populations suite à la bataille de Sbeitla faite par les nouveaux conquérants arabes. Ensuite il a joué le rôle de refuge pour el Kahina le symbole de la résistance berbère contre la conquête arabe d’où le nom ‘’le château de la Kahena’’.

El Jem

El Jem

Pendant l’époque arabe, Thysdrus est devenue el Jem, une ville arabe avec des mosquées mais les anciens vestiges persistent toujours.

Visitez el Jem (le circuit proposé)

En arrivant depuis Sfax ou Tunis via la GP1 ou l’A1, et après l’achat d’un seul billet d’un guichet appartenant à l’AMVPPC, le visiteur peut voir plusieurs monuments et sites. Une seule journée suffit. Il reste à mentionner qu’on peut accéder gratuitement à quelques vestiges.

Commençons la visite alors :

Le grand amphithéâtre

  • Accès : payant
  • Durée de visite : pas moins d’une heure
  • Conservation : bien conservé
  • Description :

Classé au troisième rang après le Colisée de Rome et l’amphithéâtre de Capoue,  inscrit sur la liste du patrimoine mondial depuis le 26 Octobre 1979, le grand amphithéâtre d’El Jem est incontestablement le plus élaboré des monuments romains du genre. Impressionnant par son architecture massive et son bel état de conservation, il avait dès le moyen âge retenu l’attention des auteurs arabes. Même les voyageurs européens ont parlé de monument. Construit par des mécènes de la cité vers le début du 3ème siècle après J.C

El Jem

Le grand amphithéâtre

De point de vue architectural, il a une forme elliptique, divisé en secteurs symétriques selon les grands axes et se compose des murs rayonnants et d’un système élaboré de piliers et d’arcs soutenant des voûtes qui servent de supports aux gradins, escaliers et galeries, établissant un accès direct et une circulation rapide pour les spectateurs. Sa façade, particulièrement grandiose, comporte trois étages de 64 arcades chacun et dont les arcs en plein cintre sont soutenus par des piles ornées de colonnes engagées, de style corinthien au premier et troisième niveau et composite au second.

L’arène est délimitée par un mur de podium de 3,5m de haut et qui est percé de petites portes ouvrant sur un couloir de services et de deux grandes portes situées aux extrémités du grand axe.

amphithéatre el jem قصر الجم

Le grand amphithéâtre

Dans la partie centrale de l’espace, une grande ouverture procurait l’air et la lumière aux souterrains et deux trappes servaient, au moyen de treuils, à hisser les cages des fauves au niveau de l’arène.

Les sous sols étaient desservis par des escaliers menant à deux galeries souterraines, accessibles de l’extérieur par des rampes perpendiculaires aux grands axes et reliant le monument aux écuries des fauves et non à la cote, située à plus de 30 km, comme veut la légende.

El Jem

Le grand amphithéâtre

  • Dimensions:
  • Grands axes : 148mX122m
  • Arène : 64mX39m
  • Périmètre extérieur : 427m
  • Hauteur : 36m
  • 30000 places

Pour plus d’informations à propos de l’amphithéâtre visitez ce lien: Le grand amphithéâtre 

Et voila aussi une galerie photo: Galerie

Le petit amphithéâtre

  • Accès : gratuit
  • Durée de visite : 10 minutes
  • Conservation : mal conservé
  • Description :

Avant la construction du grand amphithéâtre, Thysdrus possédait un autre édifice mais plus petit. Il est entièrement taillé dans le tuf d’une colline. Seule la partie supérieure de la Cavea (gradins pour les spectateurs) est connue. La cavea possède une largeur de 15m. Aujourd’hui on peut voir quelques rangs de gradins bien conservés. Dimensions de l’arène : 49X40m.

ElJem (40)

Le petit amphithéâtre

A partir de l’époque flavienne (années 70-90) ou au début du 2ème siècle, un second édifice fut construit au dessus du précédent. A l’extrémité Sud-ouest il reste une faible partie du podium en grand appareil. La nouvelle arène mesurait environ 60X40m et les dimensions totales de l’édifice ne dépassaient pas 92X72m.

Le petit amphithéâtre

Le petit amphithéâtre

Le musée

  • Accès : payant
  • Durée de visite : pas moins d’une heure et demie
  • Conservation : bien conservé
  • Description :

Le musée se trouve à la sortie de la ville pas loin du petit amphithéâtre. Organisé atour d’une cour intérieure, le bâtiment moderne s’inspire des maisons romaines. Il est constitué d’un péristyle et de plusieurs salles.  Il a été inauguré en 1970 et rénové en 2002.

A travers ce musée, le visiteur peut voir une riche collection de pièces et de tableaux de mosaïque qui proviennent de plusieurs sites de la ville d’el Jem.

Dans les salles et le péristyle on trouve :

  • Des dizaines de tableaux de mosaïque présentant des formes géométriques, des scènes de mythologie romaine, des animaux, des saisons…
  • Des sculptures en marbre, des figurines en terre cuite, des vases en verre et de la poterie de l’époque romaine
  • Des lampes en terre cuite de l’époque romaine, paléochrétienne et musulmane
  • Des objets en métal
  • Des carreaux de terre cuite de l’époque byzantine

Quelques mosaïques du musée d'el Jem

  • Amours vendangeurs et panthères. Première moitié du troisième siècle après J.C. Maison des Dauphins

Musée el Jem متحف الجم

  • Sinusoïdes opposées par l’utilisation de figures de dauphins. Au centre de chaque sinusoïde se trouve un cygne dans une attitude d'envol. Première moitié du troisième siècle après J.C. Maison des Dauphins

Musée el Jem متحف الجم

  • Néréide étendue sur un cheval marin accompagnée de deux dauphins. Première moitié du troisième siècle après J.C. Maison des Dauphins Musée el Jem متحف الجم
  • Strigile: racloir dont les anciens se servaient pour se frotter le corps. Troisième siècle après J.C. Thermes d'el Ababsa. El Jem

Musée el Jem متحف الجم

  • Mosaïque d'abside représentant un paon faisant la roue flanqué de deux Amours ailés, tenant chacun un long flambeau. Troisième siècle après J.C. Maison du paon

Musée el Jem متحف الجم

  • fragment de mosaïque représentant une lionne dévorant un cerf. Troisième siècle après J.C. Cour de la ferme de Haj Ferjani Kacem

Musée el Jem متحف الجم

Les maisons du quartier Sud Est

  • Accès : payant (ils font partie du musée)
  • Durée de visite : 45 mn
  • Conservation : bien conservé
  • Description :

Derrière le musée, on peut visiter un quartier complet formé de plusieurs maisons romaines. Ces dernières se trouvent de part et d’autre d’une grande voie dallée large de 4.75m et bordée de trottoirs.

Plusieurs maisons ont été dégagées mais les plus importantes restent :

  • La Sollertiana domus : 1200m2 de surface, elle est formée d’un vestibule desservant plusieurs pièces utilitaires (loges de gardiens, salles de provisions..), un péristyle encadrant un jardin et entouré d’autres pièces comme le Triclinium (salle à manger), une petite chapelle, des chambres à coucher. Cette maison a pris son nom grâce à une inscription trouvée au sol d’une pièce.

Musée el Jem متحف الجم

  • La maison du paon : avec 1800m2 de surface, elle est formée d’un jardin-péristyle entouré de plusieurs pièces comme une grande salle de réception (83m2).
  • La maison des dauphins : cette maison a pris son nom grâce à une mosaïque des dauphins trouvée dans cette demeure. Elle a une surface de 3000 à 3500m2 et son péristyle possède une surface de 246m2. La pièce la plus imposante de cette demeure est l’oecus (la salle de réception) avec une superficie de 180m2.
  • La maison des mosaïques blanches : elle a pris son nom grâce à la prédominance de ce type de pavement dans l’ornementation des seuils et des pièces de cette maison. Elle est formée d’un jardin entouré d’un péristyle qui est entouré de plusieurs pièces.
  • La maison d’Africa : Construite vers les années 170, cette maison avait un caractère somptueux et exceptionnel en raison des mosaïques qui en ornaient le sol et de sa surface (3000m2). Elle a été entièrement reconstruite.  Si vous êtes intéressés voila un article complet parlant de cette maison : La maison d'Africa 
Maison Africa

Maison Africa

Maison Africa

Maison Africa

La volière

Près des maisons on trouve une volière antique. Elle est aménagée dans une excavation profonde de 2m dans le tuf. Elle se compose de plusieurs rangées de niches superposées et accolées aux murs de fond de l’excavation. Ce petit établissement devait servir à l’élevage des cailles, des perdrix, des grives et des tourterelles…

La volière

La volière

Autres monuments d’el Jem

A part les monuments décrits on peut voir à Thysdrus d’autres sites ou monuments mais moins importants comme : le cirque, le théâtre, des thermes…

Les thermes d'Ouled Dhiba

Les thermes d'Ouled Dhiba

Mais il ne faut pas rater le plus grand chapiteau de la Tunisie qui mesure 1.82m.

Sources :

  • El Jem, site archéologique et musée, Cérès Editions
  • AMVPPC
  • El Jem, l'antique Thysdrus Hédi Slim
  • Thysdrus une des plus grandes villes d'Afrique, histoire et archéologie, les dossiers, n°  69
  • Le colisée de Thysdrus, histoire et archéologie, les dossiers, n°  69
  • L'univers des morts à Thysdrus,  histoire et archéologie, les dossiers, n°  69
  • تيزدروس الجم الوكالة الوطنية للاثار

Leave a reply

Your email address will not be published.