Les thermes romains en Tunisie

Par Zaher Kammoun

Les thermes du grec Thermos ou du latin thermae sont des établissements de bains. Leur origine remonte à la Grèce. Les romains vont s’inspirer de ces bains pour construire leurs premiers édifices dans l’empire romain. Les premiers thermes romains datent du 2ème siècle avant J.C. Ils étaient de dimensions modestes et mixtes jusqu’à l’époque d’Hadrien qui ordonnait que les bains des hommes et les bains de femmes soient séparés

Les thermes d'Antonin حمامات انطونينوس

Le plan de thermes d'Antonin de Carthage

Les thermes romains connaissaient de grandes évolutions au cours du temps. Ils devenaient de plus en plus vastes et plus fonctionnels. Par exemple pour les thermes de Dioclétien à Rome, ils peuvent accueillir 3000 personnes en même temps

Les thermes romains

Les thermes romains

De nouvelles installations s’ajoutaient au fur et à mesure comme les palestres, les stades, les jardins, les gymnases, les bibliothèques, les boutiques, les restaurants…

Le principe des bains

  • Le baigneur se dévête dans un vestiaire : l’apodyterium
  • Il s’enduit d’huile et de sable puis fait des exercices physiques dans la palestre ou le gymnase
  • Il se racle avec un strigile dans le destrictarium et s’asperge d’eau chaude afin de se décrasser
  • Il accentue la sudation dans le laconicum ou la salle de transpiration sèche
  • Il va ensuite dans le caldarium : une pièce à baignoires ou piscines d’eau chaude
  • Il traverse le tepidarium, une pièce tampon entre les salles chaudes et les salles froides
  • Il rejoint le frigidarium qui est en général la plus belle et la plus vaste salle des thermes. On discute ici les affaires
  • Le baigneur peut aller ensuite à la piscine en plein air avant de retourner à l’apodyterium

Le système de chauffage des thermes

Le sol recouvert de mosaïques est chauffé par un système de chauffage par le sol et de réservoirs, l’hypocauste, alimenté par un foyer attenant, le praefurnium. Les fumées du foyer sont évacuées par des conduites (tubuli) situées dans l’épaisseur des murs qui sont chauffés par la même occasion. L’approvisionnement en eau est effectué grâce aux aqueducs.

Les grands thermes de Sbeitla

L’hypocauste dans les grands thermes de Sbeitla

Les thermes romains en Tunisie

L’inventaire des thermes en Tunisie montre la présence de plus d’une centaine de ces édifices. Ils couvrent toute la Tunisie et  varient selon la grandeur et la monumentalité

Les plus grands thermes de la Tunisie sont les thermes d’Antonin à Carthage qui sont classées troisièmes dans l’empire romain après les thermes de Caracalla et de Dioclétien à Rome

Les thermes d'Antonin حمامات انطونينوس

Les thermes d'Antonin de Carthage

Source

Carthage, le parc des thermes d’Antonin. ANP

1 Comment

  1. Pingback : Zaher Kammoun » » La Tunisie romaine, architecture et urbanisation (première partie)

Leave a reply

Your email address will not be published.