La chasse dans les mosaïques romaines en Tunisie

Par Zaher Kammoun

La chasse est un moyen de divertissement très apprécié par les romains. Le maitre sort avec ses serviteurs pour pratiquer la chasse qui sert à capturer vivants des oiseaux pour la reproduction des les volières mais aussi la chasse des lièvres ou des bêtes sauvages.

Plusieurs techniques de chasse étaient utilisées : la nasse, le filet, les gluaux, la chasse à courre avec les chevaux et les chiens surtout les lévriers mais aussi on utilise les faucons

Des pavements découverts partout en Tunisie et exposés aujourd’hui dans les musées montrent des scènes de chasse. Le tableau de mosaïque peut présenter plusieurs registres qui donnaient un ordre chronologie des évènements: le départ des chasseurs, la découverte du gibier, la chasse et le retour des chasseurs

Voila quelques exemples de tableaux :

La mosaïque des oiseleurs d’Utique

Cette mosaïque date de la première moitié du 4ème siècle après J.C découverte à Utique. Elle est exposée aujourd’hui au musée d’Utique

Musée Utique متحف اوتيك

Cette mosaïque fait partie d’un pavement illustrant plusieurs scènes de chasse. Ce pavement provient d’une maison de l’insula II d’Utique. Ces scènes de chasse décoraient les portiques ouest et nord du péristyle

Musée Utique متحف اوتيك

La mosaïque de la chasse à courre de la maison des laberii

Cette mosaïque trouvée dans une maison dite des Laberii à Oudhna est datée de la fin du 3ème siècle ou du début du 4ème siècle après J.C. Elle servait à orner l’entrée de la salle de réception dans cette maison

musée Bardo متحف باردو

On voit un lièvre et un renard fuyant devant deux chiens. Deux cavaliers sont lancés au galop. Ils peuvent être les propriétaires de la maison. Ils sont vêtus d’un pantalon, d’une tunique courte et d’un manteau flottant, noué sur l’épaule gauche. Les jambes sont protégées par des guêtres qui serrent des lanières de cuir

A droite, un valet de chasse, tient à la main la laisse des deux chiens qu’il vient de les lâcher. Les chiens sont des lévriers de type ‘’sloughi’’ dont les noms sont Ederatus et Mustela

Cette mosaïque est exposée aujourd’hui au musée du Bardo

Chasse au lièvre et au sanglier 

Cette scène faisait partie du pavement nilotique de Sousse daté du début du 3ème siècle après J.C

Musée du Bardo

متحف باردو Musée Bardo

Les femmes armées d'Amazone de Carthage

Femmes armées (Amazones!) à cheval chassant des panthères, des léopards et des tigres. Fin du 4ème siècle, début du 5ème siècle après J.C. Carthage. Musée du Bardo

متحف باردو Musée Bardo

La mosaïque de la chasse des oiseaux de Dougga

Chasse des oiseaux à la glu par des Amours et quatre chevaux vainqueurs. 3ème siècle après J.C. Maison du trifolium de Dougga. Musée du Bardo

متحف باردو Musée Bardo

La mosaïque de la chasse d’el Jem

Cette mosaïque trouvée à el Jem est datée du milieu du 3ème siècle après J.C. C’est un tableau divisé en trois registres qui retracent les différents épisodes d’une chasse aux lièvres

musée Bardo متحف باردو

Le paysage où se fait la chasse est parsemé de quelques rares arbres et arbustes

Le premier registre, montre la scène du départ. Deux personnages en tenu de chasse sont sur deux chevaux. Un valet les accompagne, il a un bâton fourchu qui servira à battre des buissons

Le deuxième registre montre quatre lévriers dont deux sloughis sont encore tenus par un veneur. Un lièvre est présenté tapi dans un buisson

Le troisième registre montre l’épisode final : le lièvre déjà levé apparaît sur le point d’être rattrapé par les deux lévriers qui le poursuivent et qu’encouragent les deux cavaliers lancés au grand galop

Cette mosaïque est exposée aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque de chasse de Henchir Toungar

C’est une mosaïque de Henchir Toungar (Cincari) dans la basse vallée de Medjerda. Elle date du 3ème siècle après J.C

musée Bardo متحف باردو

La mosaïque de chasse de Henchir Toungar

Elle est constituée de trois registres :

  • Le registre supérieur est formé d’un jardin planté d’arbres, au milieu duquel se dresse une construction semi-circulaire composé de plusieurs pavillons reliés entre eux par une galerie. Dans la cour de la construction, deux chasseurs s’apprêtent à partir. A gauche le maitre donne, avant de monter à cheval, des instructions à un valet qui achève de s’équiper. Un autel se trouve entre ces deux personnes ou brule un feu de sacrifice aux dieux protecteurs de chasse. Un chine flaire le sol prêt à se lancer à la poursuite du gibier
  • Les deux autres registres montrent des scènes de chasse : deux chiens attaquent un sanglier aux abois et un lion assaillant deux chevaux

Cette mosaïque est exposée aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque de Thuburbo Majus

Cette mosaïque remonte au début du 4ème siècle après J.C

Musée Bardo متحف باردو

Elle présente deux registres : deux jeunes aristocrates poursuivent en rase campagne le lièvre à cheval. Au dessus d’eux, sont inscrits deux noms : Narcissus et Pallas Junior qui peuvent être les noms des jeunes ou des chevaux

Ils sont accompagnés de veneurs et d’une chienne dénommée Sagitta et surnommée pernicies leporum (fléau des lièvres)

Ce tableau est exposé aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque du cavalier vandale de Carthage

Cette mosaïque datée de la fin du 5ème ou du début du 6ème  siècle après J.C (période vandale) est trouvée à Carthage

musee-bardo-6

Elle présente une scène de chasse à courre dans un paysage plat où poussent des pins parasols et des plantes stylisées

Un cavalier au galop poursuit deux chiens et un faucon qui poursuivent des lièvres

Le rapace a déjà paralysé sa proie et s’apprête à l’enlever dans ses serres

Musée Bardo متحف باردو

En avant plan, on voit un long filet accroché entre deux arbres et à des piquets plantés à intervalles réguliers

Ce tableau est exposé aujourd’hui au musée du Bardo

Le pavement d’abside de Carthage

Ce pavement date du 4ème siècle après JC et trouvé à Carthage

Musée Bardo متحف باردو

Il présente plusieurs registres superposés :

L’action commence en bas du tableau, mais malheureusement aujourd’hui cette partie est très dégradée. On voit dans un paysage boisé et accidenté trois piqueurs aux prises avec un sanglier qui a bondi hors de sa bauge. Le premier chasseur a déjà libéré le molosse qu’il tenait en laisse et appuie du geste son attaque. L’un des ses compagnons armé d’un épieu semble inciter le troisième chasseur à lâcher son chien

Le deuxième registre montre le sanglier poursuivi par les deux molosses qu’encourage l’un des veneurs. La bête fonce vers un filet en demi-cercle où elle va bientôt s’empêtrer. Derrière la piège se trouve un chasseur qui porte un sceau plein d’un liquide avec lequel il s’apprête, évidemment, à aveugler la victime et faciliter ainsi sa mise en mort

Au registre supérieur, on voit le sanglier abattu porté en civière  par deux chasseurs qui s’appuient sur un bâton. L’un des chiens lève la tête vers la dépouille de l’animal et semble japper de joie. L’autre précède l’équipage, le nez au sol comme s’il était sur la trace d’une deuxième proie

Ce tableau est exposé aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque de diverses scènes de chasse de Carthage

Ce pavement daté de la fin du 4ème siècle au 6ème  siècle après J.C est trouvé à Carthage

Musée Bardo متحف باردو

Il présente de diverses scènes de chasse, un sacrifice à Apollon et à Diane

La mosaïque est divisée en 5 registres :

On voit en haut une scène de départ pour la chasse : deux cavaliers suivis de deux valets à pied et un mulet lourdement chargé de provisions et de matériels divers viennent de quitter les bâtiments d’une maison forte et galopent déjà vers la droite

Dans le second registre, les deux chasseurs à cheval armés l’un d’une lance, l’autre d’un arc sont déjà aux prises avec des tigres

Les deux derniers registres sont occupés par des scènes de chasse : on voit deux cavaliers poursuivant un cerf, un autre aux prises avec un gros sanglier et un quatrième qui galope derrière une proie disparue. Aussi on peut voir trois veneurs cherchent à rabattre un lion dans une cage, à l’intérieur de laquelle un chevreau a été attaché en guise d’appât

Musée Bardo متحف باردو

De chaque coté de l’édifice, devant les cyprès s’alignent  de face trois personnages en tenue de chasse, armés d’une lance. A l’entrée du temple figurent un autel rectangulaire et une grue éventrée offerte en sacrifice au couple divin : Diane et Apollon

La mosaïque du lévrier de Sousse

Fragment d’une mosaïque qui évoque une scène de chasse : un lévrier élancé, les oreilles dressées et la gueule ouverte, derrière un gibier détruit

Milieu du 2ème siècle après J.C. Maison romaine, la partie gauche conservée d’un seuil. Sousse. Musée de Sousse

Musée de Sousse متحف سوسة

Sources

  • Splendeurs des mosaïques de Tunisie, Mohamed Yacoub
  • Les merveilles du musée du Bardo, Mohamed Yacoub
  • Utique, la splendide, ANP
  • Peinture de pierres, les mosaïques du musée du Bardo, Mohamed Yacoub

Leave a reply

Your email address will not be published.