Des mosaïques d’Oudhna

Par Zaher Kammoun

Située à une trentaine de kilomètres au Sud Ouest de Tunis, la ville antique d’Uthina correspond aujourd’hui au domaine agricole d’Oudhna.

Amphithéatre Oudhna

Amphithéatre Oudhna

Le visiteur aujourd’hui peut voir plusieurs vestiges: des maisons, des thermes, le capitole, des citernes, un amphithéâtre… Ces édifices ont fourni plusieurs pavement de mosaïques. Voila quelques uns:

La mosaïque de la légende d’invention de la vigne

Ce pavement daté de la deuxième moitié du 2ème siècle après J.C (160-170 après J.C), provient de l’oecus de la maison de Laberi à Oudhna

متحف باردو Musée Bardo

Dionysos apparaît en train de faire don de la vigne au roi légendaire de l’Attique Ikarios, pour le remercier de son  hospitalité

Cette scène se trouve dans un petit carré occupant le centre de la composition : au centre, on voit Dionysos avec une tête rehaussée d’une couronne de laurier, il s’appuie sur son thyrse et renverse  un cratère dans le contenu est recueilli par une chèvre. A gauche du dieu, on voit le dieu Ikarios, vêtu d’une longue tunique et d’un manteau et la tête ceinte d’un diadème. Il tient un long sceptre et s’apprête à recevoir une grappe de raisin que lui présente un serviteur

متحف باردو Musée Bardo

Détails

Le reste du pavement est entièrement recouvert d’un décor végétal : de quatre cratères placés dans les angles et ornés chacun de l’image des quatre Saisons en pied, sortent des plants de vigne

Les ramifications abritent des petits génies ailés occupés à cueillir des grappes ou à attraper des oiseaux

Ce pavement est exposé aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque d’Orphée charmant des animaux d’Oudhna

Ce pavement daté dans son premier état du 3ème siècle après J.C a été trouvé dans les thermes des Laberii à Oudhna

متحف باردو Musée Bardo

Orphée est en train de charmer les animaux, la tête du dieu a été mutilée puis restaurée à l’aide de tesselles blanches sans doute à l’époque chrétienne

Ce pavement est exposé aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque de la chambre non balayée d’Oudhna

Ce pavement date du début du 2ème siècle après J.C

متحف باردو Musée Bardo

Il illustre les déchets de table, que des convives auraient jetés sans scrupule sur le sol. On peut voir des arêtes, des têtes de poissons, des coquilles d’œufs, des pois germés,  des feuilles séchées, des cosses de melon et d’haricots, des zestes de citrons…

Ce pavement est exposé aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque de la chasse à courre de la maison des laberii

Cette mosaïque trouvée dans une maison dite des Laberii à Oudhna est datée de la fin du 3ème siècle ou du début du 4ème siècle après J.C. Elle servait à orner l’entrée de la salle de réception dans cette maison

musée Bardo متحف باردو

On voit un lièvre et un renard fuyant devant deux chiens. Deux cavaliers sont lancés au galop. Ils peuvent être les propriétaires de la maison. Ils sont vêtus d’un pantalon, d’une tunique courte et d’un manteau flottant, noué sur l’épaule gauche. Les jambes sont protégées par des guêtres qui serrent des lanières de cuir

A droite, un valet de chasse, tient à la main la laisse des deux chiens qu’il vient de les lâcher. Les chiens sont des lévriers de type ‘’sloughi’’ dont les noms sont Ederatus et Mustela

Cette mosaïque est exposée aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque de la famille des Laberii

Cette mosaïque a été découverte dans une riche demeure à Oudhna au sud de Tunis ayant appartenu à la fin du 3ème siècle après J.C à la famille des Laberii

musée Bardo متحف باردو

La mosaïque de la famille des Laberii

Cette mosaïque peu être lise des trois cotés et diverses scènes de la vie quotidienne sont présentes dans ce tableau :

  • Une scène de bergerie vers laquelle se dirige un troupeau de mouton et de chèvres qui rentre de pâturage
  • Un puits peu profond, dans lequel un paysan puise avec un balancier, alimente la ferme de l’eau potable
  • Un ouvrier est en train de traire une chèvre
  • Un nègre est en train de chasser des oiseaux avec des gluaux
  • Une personne dissimilée sous une peau de chèvre est en train de rabattre des perdrix dans une nasse
  • Un laboureur pousse dans le sillon son attelage de bœufs
  • Le domaine comporte une périphérie montagneuse et boisée parcourue des bêtes sauvages comme les panthères et les sangliers. Des personnes à pied et à cheval les attaquent à coup d’épieux et de javelots

Cette mosaïque est exposée aujourd’hui au musée du Bardo

Le pavement en forme de T

Pavement de triclinium en forme de T décoré de vigne, deux cratères et quatre tiges de millet. 3ème siècle après J.C. Musée du Bardo

Musée du Bardo متحف باردو

Sources

  • Splendeurs des mosaïques en Tunisie, Mohamed Yacoub
  • Oudhna, Uthina, le parc archéologique, AMVPPC
  • اوذنة, اوتينا, المنتزه الاثري وكالة اياء التراث و التنمية الثقافية
  • Peinture de pierres, les mosaïques du musée du Bardo, Mohamed Yacoub

Leave a reply

Your email address will not be published.