Les combats dans les amphithéâtres dans les mosaïques romaines en Tunisie

Par Zaher Kammoun

Les bêtes sauvages capturées pendant les évènements de chasse sont destinées aux jeux d’amphithéâtres.

Pendant ces jeux, les animaux s’affrontent mais aussi les gladiateurs. On peut ainsi assister à des combats entre les animaux, entre les gladiateurs mais aussi entre les deux

El Jem

L’amphithéâtre d'el Jem

Les jeux d’amphithéâtre avaient entrainé la formation de plusieurs associations de professionnelles ou sodalités comme : Telegenii, Sineatii, Pentasii, Taurisci, Fagargi… Chaque association a son propre divinité, son propre emblème et son propre chiffre distinctif

Plusieurs tableaux ont été trouvés en Tunisie surtout dans la région d’el Jem connue par son amphithéâtre classé troisième dans l’empire romain

La mosaïque de l’amphithéâtre d’el Jem

Ce tableau trouvé à el Jem est daté du 3ème siècle après J.C.

5 bestiaires apparaissent en train de boire, assis derrière une table, dont la forme arquée évoque l’un des petits cotés de l’arène. Ils sont figurés faisant des gestes. Chacun d’entre eux est muni d’un attribut particulier. On distingue de gauche à droite : une large feuille de lierre, une couronne dorée à trois pointes, une couronne à 5 pointes surmontée d’un poisson, une longue tige de millet et une hampe sommée d’un croissant

متحف باردو musée Bardo

Devant la table, de part et d’autre d’une grande amphore remplie sans doute de vin, et d’un tabouret sur lequel sont posées deux petites cruches, se trouvent deux serviteurs. Celui de la droite a fort à faire pour remplir les verres et les tendre aux convives. Le deuxième accourt vers les buveurs et, portant la main à la bouche leur recommande : Silentiu(m) dormiant tauri (silence, laisser dormir les taureaux)

Les cinq personnes parlent fortement. Celui du gauche enhardi par le vin invite ses compagnons à se dévêtir : Nos nudi f(iemus). Son voisin lui tourne le dos et semble protester cantre cette exhortation qu’il a juge trop licencieuse : Bibere venimus (nous sommes venus boire). Le buveur du milieu apparemment agacé par la discussion, trouve que l’on parle trop : Ja(m) multu(m) loquimini affirme t-il. Son compagnon de gauche inquiet de la tournure que prennent les choses propose de mettre fin à la beuverie et de s’en aller : Avocemur. Le cinquième préfère de rester : Nos tres tenemus (mais nous n’avons pris que trois tournées)

Devant ces personnes se trouvent 5 taureaux à bosse

Cette mosaïque est exposée aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque de Korba

Décor végétal avec un croissant sur pointe et le chiffre III, insigne de sodalité de Telegenii, organisatrice des jeux de l’amphithéâtre. Fin du 3ème siècle après J.C. Curubis, Korba. Musée du Bardo

Musée Bardo متحف باردو

Le lion de Salakta (Sullectum)

Les Leontii de Sullectum étaient à la fois des armateurs et une association professionnelle des jeux d’amphithéâtres. Ils ont construit des thermes vers le début du 3ème siècle à l’usage des membres de l’association

متحف سلقطة Musée Salakta Salcta

Parmi les mosaïques trouvées dans ces thermes : le lion de Sullectum, c’est un grand fauve (deux fois plus grand que la nature) de race africaine

Le tableau possède une surface de 30m2 et composé d’environ 15000 cubes par m2 pour un total de 450000 cubes

Cette mosaïque est exposée aujourd’hui au musée de Salacta

La mosaïque de Smirat

Cette mosaïque trouvée à Smirat (Moknine) au Sahel de la Tunisie date du 3ème siècle après J.C

Dans cette mosaïque figurent 4 athlètes aux prises avec des léopards. Ces athlètes s’appellent Spittara, Bullarius, Hilarius et Mamertinus et les léopards s’appellent Victor, Crispinus, Luxurius et Romanus

Trois des chasseurs portent une courte tunique à manches longues et une sorte de caleçon collant. Spittara porte un simple pagne et une cordelette nouée autour du cou. Leurs pieds sont protégés par des bandages

Musée Sousse متحف سوسة

Deux divinités sont figurées de façon inverse : Dionysos et Diane Némésis. Ils assurent la protection  au spectacle. Diane porte une tunique courte cintrée par une écharpe à bouts flottants et porte à la main gauche une tige de millet. Dionysos est presque nu et tient une longue hampe sommée d’un croissant, emblème des Telegenii

Non loin de Dionysos, se tient debout un personnage vêtu d’un habit pourpre, la main munie d’un long sceptre. Son nom est Magerius

Au milieu de la mosaïque se trouve un serviteur, les mains chargées d’un plateau sur lequel sont posés quatre sacs renfermant chacun, mille deniers. Il est vetu d’une tunique plissée, richement ornée de broderies et retenue à la taille par une ceinture qui ménage un large giron. Une longue chevelure encadre son visage et retombe en mèches nattées sur ses épaules

Deux longues inscriptions se trouvent au centre de la mosaïque : l’inscription du gauche est une annonce informant la foule des spectateurs que les jeux que vient de présenter la troupe des Telegenii touchent à leur fin et qu’il faut se préparer à en payer les frais. L’inscription de droite rapporte la réponse de la foule qui acclame un certain Magerius et l’incite à acquitter la somme demandée. Magerius accepte d’indemniser les bestiaires

Cette mosaïque est exposée aujourd‘hui au musée de Sousse

La mosaïque de la Chouette

Mosaïque de la chouette symbolisant la victoire sur les envieux. Sur les deux cotés l’emblème des Telegenii. Fin du 3ème siècle après J.C. Thermes de la chouette. Musée d’el Jem

Musée el Jem متحف الجم

Spectacle de combats d’ours

Spectacle de combats d’ours dans un amphithéâtre. 4ème siècle après J.C. Curubis (korba), musée du Bardo

متحف باردو Musée Bardo

La mosaïque de Thélèpte

Cette mosaïque date du 3ème siècle après J.C et trouvée dans la région de Thélèpte au Kasserine

Elle présente sur deux panneaux de nombreux spectateurs serrés les uns contre les autres

متحف باردو musée Bardo

La partie centrale montre un gladiateur combattant presque corps à corps avec un lion le fauve est transpercé par la lance de son adversaire. Mais il est encore dressé sur ses pattes postérieures. Le gladiateur est protégé par une solide cuirasse de cuir rouge

Des gouttes de sang coulent et forment des flaques sur le sol

A gauche surgit un autre lion qui va attaquer à son tour le gladiateur. L’arène est entourée d’une enceinte recouverte de plaques de marbre, rendues en teintes dégradées de noir au blanc. Elle est percée de portes entr’ouvertes, devant lesquelles se tiennent d’autres belluaires qui agitent de la main une étoffe de couleur foncée pour exciter les fauves

Cette mosaïque est exposée aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque des animaux de Sousse

Cette mosaïque datée du milieu du 3ème siècle après J.C est trouvée dans une salle à manger d’une maison à Sousse

On trouve dans cette mosaïque des antilopes, des cerfs, des chevaux sauvages, des addax et des autruches

En haut on voit 4 chasseurs munis d’armes différents et diversement vêtus. Sur le sol sont jetées des armes variées : poignards courbes, couteaux longs, et glaives à lame rectangulaire

Musée de Sousse متحف سوسة

Cette mosaïque est exposée aujourd’hui au musée de Sousse

La mosaïque des autruches du Kef  

Cette mosaïque datée du début du 4ème siècle après J.C est trouvée au Kef

Elle présente les préparatifs d’une chasse – spectacle à l’amphithéâtre. Elle montre un filet soutenu par des piquets plantés à intervalles réguliers, entourant une sorte d’enclos où se trouvent des hordes d’autruches et un troupeau de daims

Le filet comporte trois entrées gardées chacune par un couple de chiens. Des valets les maitrisent difficilement.  Ce dispositif peut être un parc de chasse artificielle dans un amphithéâtre. Bientôt, les chasseurs et les chiens vont se lancer à la poursuite des animaux

Cette mosaïque est exposée aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque des animaux de Radès

Cette mosaïque datée du 4ème siècle après J.C est trouvée dans une salle à manger d’une maison à radès (Maxula)

Elle commémore un spectacle d’amphithéâtre et présente un catalogue des animaux exhibés à cette occasion. Chaque animal possède un nom et un chiffre

متحف باردو musée Bardo

La mosaïque

On voit des sangliers, des ours, un dindon…

Les ours s’appellent : Crudelis, Omicida et Gloriosus

متحف باردو musée Bardo

Un détail

Cette mosaïque est exposée aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque des animaux de Thuburbo Majus

Cette mosaïque datée de la deuxième moitié du 4ème siècle après J.C est trouvée à Thuburbo Majus

Elle consiste probablement en un catalogue des bêtes exhibées dans l’arène d’un amphithéâtre, lors d’un spectacle offert par un riche personnage

Parmi les animaux présents : des sangliers, des taureaux, des ours, des chevaux, des lions, des dindons, des antilopes, des cerfs, des léopards…

Cette mosaïque est exposée aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque de combat d’el Jem

Cette mosaïque datée de la fin du 2ème siècle ou du début du 3ème siècle après J.C est découverte à el Jem dans une maison qui s’appelle Sollertiana domus

On voit deux scènes où figurent une personne livrée aux bêtes (damnatus ad bestias)

La première scène montre un homme debout, les pieds joints et peu être liés, n’est vêtu que d’un pagne qui lui recouvre très sommairement son corps. Deux lanistes, dont l’un est encore occupé de lui attacher les mains derrière le dos, viennent de le pousser au milieu de l’arène ou une panthère bondit déjà dans sa direction

Musée el Jem متحف الجم

La scène suivante montre la phase qui vient immédiatement après : le prisonnier est sur le point de tomber à la renverse sous le poids de la panthère. Du sang coule des blessures. L’un des lanistes, qui n’a pas réussi à fuir à temps, se cache derrière le condamné et cherche à le maintenir en équilibre par crainte de se trouver face à face avec le félin

Dans l’arène, le sol est parsemé de flèches et de taches de sang. Au milieu de l’arène se dresse une construction quadrangulaire- lieu supplice ou estrade servant à présenter les captifs au début du spectacle- que surmontent quatre trophées. Tout autour se trouvent des lions, des panthères, des tigres et des ours

Cette mosaïque est exposée aujourd’hui au musée d’el Jem

La scène de chasse de Khanguet el Hajjej

C’est une scène de chasse aux ours à l’amphithéâtre avec un chasseur au lasso dénommé Lampadius

La mosaïque date de la fin du 4ème siècle ou du début du 5ème siècle après J.C. Elle a été découverte à Khanguet el Hajjej et exposée aujourd’hui au musée du Bardo

متحف باردو musée Bardo

La mosaïque des combats d’animaux sauvages el Jem  

C’est une mosaïque découverte à el Jem dans la cour de la ferme de Haj Ferjani Kacem. Elle est à décor géométrique entourant divers médaillons où figurent des scènes de combat d’animaux sauvages d’une grande cruauté : un lion contre un onagre et une lionne contre une antilope. Ce spectacle a, sans doute été organisé par la sodalité (association) des Telegenii dont on voit l’emblème sur les deux couronnes. Fin du 3ème siècle après J.C. Musée el Jem

Musée el Jem متحف الجم

La mosaïque de Carthage

C’est une mosaïque à valeur  commémorative, figurant un catalogue des bêtes présentées dans l’arène d’un amphithéâtre lors d’un spectacle offert par un riche personnage

Musée Bardo متحف باردو

Ce pavement date du 4ème siècle après J.C et exposé aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque de Thuburbo Majus

Cette mosaïque datée de la deuxième moitié du 3ème siècle après J.C est trouvé à Thuburbo Majus

Musée Bardo متحف باردو

Elle servait comme décor à divers compartiments contenant des motifs d’amphithéâtre et dans lequel a été encastré, sans doute à une date postérieure, un tableau carré où figure Diane chasseresse chevauchant un daim au galop

La mosaïque présente aussi le dieu Mars et un personnage nu

Ce tableau est exposé aujourd’hui au musée du Bardo

La mosaïque de la fin du spectacle de l'amphithéâtre

La fin d'une venatio (chasse à l’amphithéâtre) dans laquelle Neoterius a abattu trois ours. Il pose fièrement au milieu des bêtes ensanglantées, le bras gauche protégé d'un brassard en cuir et tenant à la main droite une mappa

Milieu du 3ème siècle après J.C. Maison des autruches, couloir. Sousse. Musée de Sousse

متحف سوسة musée Sousse

Le lion d'Uzitta

Un gigantesque lion, quatre tiges de millet, insigne de la sodalité des Leontii. Première moitié du troisième siècle après J.C. Uzitta (Henchir el Makhceba) Musée du bardo

Musée du Bardo متحف باردو

La mosaïque des Leontii d'el jem

Culot d’acanthe avec les insignes de la sodalité des Leontii: tige de millet et le chiffre 4. 3ème siècle. El Jem. Maison. Musée du Bardo

Musée du Bardo متحف باردو

La mosaïque du venator? de Sousse

Mosaïque provenant d’un monument funéraire romain, représentant un venator ? avec une inscription …nika :… le vainqueur. Il porte une tunique courte serrée à la taille, et des bandages protecteurs autour des jambes. Sa main droite est posée sur un autel, la gauche sur un bouclier rectangulaire

Début du 3ème siècle après J.C. Mausolée de Sousse. Musée de Sousse

Musée de Sousse متحف سوسة

La mosaïque de combat d’animaux de Sousse

Composition en deux registres superposés d’un combat d’animaux : un taureau contre ou ours et un sanglier contre un poulain

Fin du 3ème siècle après J.C. Maison romaine, chambre avec abside. Sousse. Musée de Sousse

Musée de Sousse متحف سوسة

La mosaïque Scènes de luttes entre venatores et bêtes furieuses d’el Jem

Scènes de luttes entre venatores et bêtes furieuses. Les venatores cherchent  à maitriser ces bêtes en utilisant soit leurs bras, soit des lassos et des cravaches.  Le spectacle se déroule sous la protection de Diane, déesse de la chasse

Milieu ou fin du 3ème siècle après J.C. Maison romaine, triclinium. El Jem. Musée de Sousse

Musée de Sousse متحف سوسة

Sources

  • Splendeurs de mosaïques de Tunisie, Mohamed Yacoub
  • El Jem, l'antique Thysdrus Hédi Slim
  • Les merveilles du musée du Bardo, Mohamed Yacoub
  • Ecriture en Méditerranée
  • Peinture de pierres, les mosaïques du musée du Bardo, Mohamed Yacoub
  • Musée de Sousse, Alain Rebourg
  • Sousse, l’antique Hadrumetum, Néji Djelloul

Leave a reply

Your email address will not be published.