Carthage chrétienne

Par Zaher Kammoun

La religion chrétienne se développa au premier siècle dans la méditerranée orientale et se propage ensuite rapidement en occident surtout à Carthage romaine

Au début, la pratique se fit de manière discrète car le christianisme était non autorisé puis cette religion se propageait et devenait une religion officielle grâce à l’édit de Milan en 313 et les lois de la fin du 4ème siècle

La dame de Carthage

Au début, Carthage a connu plusieurs martyrs comme les 12 martyrs d’une petite ville de la proconsulaire non encore identifiée. Saint Cyprien, l’évêque de Carthage en 249 est martyrisé le 14 Septembre 258

Les premiers édifices chrétiens de Carthage

Les cimetières furent les premiers lieux de culte mais les tombes chrétiens étaient au début comme les tombes païennes. A partir du 4ème  siècle apparaissaient les tombes avec des dalles à décor chrétien. On commençait à mettre des croix par exemple. Les premiers chrétiens de Carthage utilisaient aussi les maisons privées comme lieux de culte. Puis ils commençaient à édifier les basiliques

L’architecture des églises

Les églises ont un plan basilical à 3/5/7/9 nefs, une abside située à l’Ouest (Sud Ouest ou Nord Ouest dans les basiliques suburbaines orientées suivant la cadastration rurale). L’abside abritait un autel (presbyterium) entouré de chancels

Damous Karita

Damous Karita

Pendant l’époque byzantine, les églises devenaient avec une orientation des absides vers l’Est ou la présence de deux absides opposées. On trouve généralement un baptistère dans ces églises

Les églises étaient bien décorées :

  • Des murs on opus sectile : marbre finement découpé de plusieurs couleurs : jaune-rose de Chemtou ou violet ou vert
  • Des décors de bas reliefs
  • Des carreaux de terre cuite
  • Des tuiles de terre cuite

Les basiliques de Carthage

Les textes historiques ont mentionné 23 églises à Carthage

Aujourd’hui on peut voir quelques unes comme :

  • L’église de Carthagenna
  • A Bir Messaouda : c’est une église avec baptistère
  • A Dermech : une église byzantine et un baptistère
  • A Sayda

Les édifices extra-muros

Ce sont des basiliques cimétrériales, leur sol est couvert généralement de dalles funéraires. Parmi ces basiliques on cite :

  • Damous Karita
  • Bir Ftouha
  • Bir el Knissia
  • Mcidfa (Basilica Majorum)
  • Amilcar

Description de quelques églises

 La basilique Damous Karita 

C’est l’une des plus célèbres basiliques chrétiennes de Carthage. Les auteurs anciens mentionnent déjà 17. Les dernières fouilles ont montré que qu’il s’agissait d’une memoria d’époque byzantine c’est-à-dire un édifice construit pour rappeler le souvenir de un ou plusieurs martyrs

Damous Karita داموس الكريطة

Elle est formée de 9 nefs et présente un plan confus. Elle comprend au moins deux basiliques accolées, des chapelles, un baptistère et une rotonde entourée de 16 colonnes

C’est la principale et la plus grande basilique en Afrique de 65m de longueur et 45m de largeur

Le monument a connu trois phases de construction : elle était construite à la fin du 4ème siècle, les épitaphes funéraires qui couvraient son sol confirment cette hypothèse. Dans son premier état la basilique est immense et couvre plus de 3200m2 et orientée NE/SW suivant la cadastration rurale. L’abside située au Sud Ouest était pavée d’une mosaïque disparue depuis la fouille

Le plan de la basilique

Le plan de la basilique

On pénètre à l’église par une cour, atrium demi-circulaire de 45m de diamètre. Au Nord Est dans l’axe médian, un trichore (trois petites absides) contenait quelques sarcophages. La cour-atrium était entourée d’un portique dans les colonnes torsadées étaient en marbre noir et le centre de l’espace était agrémenté par une fontaine

Le quadratum populi où les fidèles se tenaient, apparaît comme une forêt de 100 colonnes, 8 rangées de 10 colonnes déterminaient 9 nefs et 11 travées. La nef centrale est large de 10m et avait un pavement en mosaïque à dessin géométrique alors que les nefs latérales étaient pavées de dalles funéraires. Au Sud Ouest, derrière l’abside, une salle hypostyle abrite un baptistère hexagonal dont la cuve était accessible par trois marches

Après la reconquête byzantine, lorsque l’abside est placée au Sud Est, la septième travée devient la nef principale. L’autel placé en avant de l’abside, était surmonté d’un ciborium porté par quatre colonnes de marbre vert

Damous Karita داموس الكريطة

Damous Karita

Dans la troisième phase, l’église toujours orientée de la même façon, a une abside plus avancée vers le Nord Ouest. Elle n’a plus que trois nefs et cinq travées

La rotonde souterraine de la basilique Damous Karita 

Parmi les plus importants annexes de la basilique de Damous Karita, la rotonde souterraine 9,15 mètres de diamètre intérieur avec une coupole. On y accède par deux escaliers symétriques, voûtés et en équerre. Le corridor est long de 10,40 mètres et forme un angle avant d’accéder à la salle souterrain

Rotonde Damous Karita Carthage

L'escalier

La crypte contenait seize colonnes de marbre rose, hautes de 3,45 mètres et distantes l’une de l’autre de 1,60 mètre, ainsi que des niches.

Rotonde Damous Karita Carthage

La rotonde

La rotonde aurait été dans le chevet de l’édifice basilical du Damous Karita. La fonction de cette construction n’est pas connue avec certitude. Plusieurs hypothèses ont été évoquées : un baptistère transformé en chapelle à une époque ultérieure,  un tombeau de martyr ou de saint,  un dispositif de pèlerinage, une memoria…

Les basiliques de Dermech

Ces basiliques sont situées dans le parc des thermes d’Antonin. On a identifié jusqu’à aujourd’hui au moins 3 basiliques : Dermech I, Dermech II, Dermech III

Basilique Dermech I

C’est un ensemble culturel byzantin formé d’une basilique, un baptistère, une chapelle et des dépendances destinées au clergé

basilique Dermech درمش

Basilique Dermech I

La basilique est composée de 5 nefs. De part et d’autre de celle centrale, des colonnes accouplées supportaient un toit en charpente, quant aux colonnes de bas cotés, elles sont isolées.

Une abside semi circulaire flanquée de deux sacristies abritait suite à un remaniement un banc semi circulaire destiné aux ecclésiastiques. L’autel était situé au milieu de la nef centrale sous un ciborium de quatre colonnettes en marbre et recouvrait un reliquaire

basilique Dermech درمش

Basilique Dermech I

Un cancel séparait le chœur de la zone réservée aux fidèles.

Au nord se trouve un baptistère auquel est accolée une petite chapelle avec une nef achevée par une abside munie d’un banc semi circulaire et un autel qui était surmonté d’un dais soutenu par quatre colonnettes et abritait un reliquaire

basilique Dermech درمش

Basilique Dermech I

Le baptistère est composé d’une cuve baptismale à l’origine revêtue de plaques de marbre

Le baptistère de la basilique de Dermèch I

Le baptistère de la basilique de Dermèch I

L’édifice est pavé de mosaïques polychromes  à décor géométrique varié. Des tableaux sont aujourd’hui exposés au musée du Bardo d’autres sont encore in situ

Les autres basiliques 

La basilique de Dermech II est située au sud de la première, elle est en mauvais état de conservation. Il s’agissait probablement d’un édifice à trois nefs

La basilique de Dermech III était limitrophe aux latrines sud ouest des thermes. Il reste encore quelques traces : les deux absides. Dans cette basilique on a trouvé une mosaïque indiquant le nom d’une défunte : Marina. Cette mosaïque est exposée aujourd’hui au musée de Carthage

La basilique de Saint Cyprien ou de Sainte Monique 

Cette basilique se trouve à Carthage sur la colline de Saida (Sainte Monique) près de l’Institut des hautes études commerciales. Elle a été construite à la fin du 4ème siècle ou au début du 5ème siècle à la mémoire de l’évêque de Carthage et découverte en 1915. Ce lieu conviendrait pour la chapelle ou Sainte Monique a été laissée en train de prier par son fils Saint Augustin qui s’embarqua subrepticement, en bas de cette même falaise, vers l’Italie

Reconstitution de la basilique

Reconstitution de la basilique

Cette basilique a une longueur de 80,35m et une largeur de 36,65m et couvre 2500m2. Son sol était pavé de dalles funéraires recouvrant les tombes des fidèles. Son toit était couvert d’une charpente

Le quadratum populi est long de 61m et large de 35m

basilique-saint-cyprien-3

Sa façade est précédée à l’Est d’une esplanade rectangulaire. L’église comprend 7 nefs et 14 travées séparées par des rangées de colonnes. Elle se termine à l’Ouest par une abside flanquée de deux sacristies. Au centre de la nef centrale, un dais pourvu de quatre colonnettes (ciborium) dont on voit encore les bases, abritait l’autel

basilique-saint-cyprien-2

Cette basilique a été abandonnée à la fin du 6ème siècle ou au début du 7ème siècle

La chapelle de l'amphithéâtre de Carthage

Au centre de l’arène de l'amphithéâtre de Carthage se trouve une chapelle moderne fut élevée jadis par les pères blancs à la mémoire des saintes, Perpétue et Félicité, qui contrairement à la tradition, ne furent par livrées aux bêtes dans ce lieu mais dans l’amphithéâtre dit Castrensis, encore non identifié

Amphithéatre de Carthage

La basilique de Carthagena

C’est un important complexe ecclésiastique se trouvant aujourd’hui près du musée paléochrétien. Il fut construit au moment de la conquête byzantine après 533 sur les restes d’un monument de la fin du 4ème siècle

Musée paléochrétien Carthage المتحف المسيحي المبكر قرطاج

C’est une basilique à deux absides, à 5 nefs et 8 travées. Elle a une longueur de 36,25m et une largeur de 25,25m avec une surface qui dépasse 900m2. Les absides ont des ouvertures de 8,9m et une  profondeur de 5m. La nef centrale a 9,9m d’entraxe et les nefs latérales  3,9m de largeur

L’édifice était décoré de mosaïques géométriques. On trouve près de cette basilique une chapelle annexe dont l’abside ouverte vers le nord a été ajoutée au début du 7ème siècle après J.C

Un baptistère se trouve dans l’angle Sud Ouest. Son plan de base, carré de 14,25m de coté, englobe une structure octogonale. La cuve en croix, à fond octogonal et revêtu de marbre, est enclose dans un ciborium de plan octogonal à niches rayonnantes diagonales englobées dans le massif carré.

L’église de Bir Ftouha

C'est l'une de églises de Carthage. On a trouvé dans cet édifice plusieurs  pavements de mosaïque voila quelques uns:

  • Une mosaïque funéraire d’Adeodatus décorée d’une croix grecque. Ce pavement est exposé aujourd'hui au musée du Bardo

متحف باردو Musée Bardo

  • La Mosaïque des quatre fleuves du paradis de Bir Ftouha

متحف باردو Musée Bardo

Le thème des quatre fleuves du paradis s’écoulant d’une montagne sur laquelle est posée une coupe.

Deux biches agenouillées s’abreuvent aux fleuves sacrés. Cette symbolique est un rappel du lien idiomatique entre le Christ et l’Eglise, à travers le Verbe

Ce pavement est exposé aujourd’hui au musée du Bardo

Sources

  • Tunisie Byzantine, dossiers d’archéologie
  • Promenade archéologique à Carthage AMVPPC
  • Carthage chrétienne Liliane Ennabli
  • Carthage chrétienne, dossiers d'archéologie Liliane Ennabli
  • Carthage, histoire, monuments, art
  • Carthage, le parc des thermes d’Antonin ANP

Leave a reply

Your email address will not be published.