Le musée militaire de la Tunisie, palais de la Rose

Par Zaher Kammoun

Le palais de la rose a été construit en 1798 par Hammouda Becha à la Manouba. Son nom était avant le Grand Palais ou Borj Kebir ou le Palais ou le Verger de l’essence des roses. Puis les français l’ont appelé le Palais de la Rose

Musée militaire المتحف العسكري

Musée militaire المتحف العسكري

Il a été utilisé comme lieu de repos et de promenades au printemps puis il est transformé en lieu de séjour pour les grandes personnalités qui visitent la Tunisie comme l’amiral de la flotte française Lassègue en 1802, Mustapaha Lengliz  le bey de Constantine en 1813 et l’amiral italien Ricardi Castelveccio en 1830

Sous le règne d’Ahmed Bey, le palais a abrité une caserne de l’artillerie puis de la cavalerie. Il a été aussi le lieu de résidence des fonctionnaires étrangers de l’école de guerre de Bardo

En 1881, le palais était le quartier général pour les troupes de l’occupation française. Les troupes de l’axe ont utilisé le palais pendant la deuxième guerre mondiale

Après l’Independence, il est devenu un lieu de résidence et d’accueil pour les grandes personnalités. Il a abrité aussi l’école des sous-officiers

Il est transformé enfin en musée militaire

La description du palais

La cour d’honneur

Elle est située en face des escaliers et de leur galerie. C’est là ou s’arrêtaient les carrosses du Bey. Autour de cette cour se trouvent plusieurs bâtiments : des constructions en voutes réservées à la garde du palais

Musée militaire المتحف العسكري

La cour d'honneur

A la droite de la cour, se trouve un portique adossé à une courette rectangulaire. Il est couronné d’un ensemble de voutes à angles francs au milieu desquelles se trouve une voute centrale décorée d’arabesques. Les voutes sont soutenues par des colonnes à chapiteaux ioniques

La façade principale du palais du palais se caractérise par son portique situé au dessus des magasins du palais. Les fenêtres qui donnent sur le portique sont entourées par un cadre en marbre clair doublé d’un cadre en céramiques tunisiennes de coloris bleu vert d’influence turque

Musée militaire المتحف العسكري

La façade principale

La driba

On peut atteindre le portique par un escalier qui mène vers la driba (le vestibule)  du palais décorée par des panneaux de faïence italienne bordés de faïence tunisienne. La driba est pourvue de banquettes en pierres et ornée du plâtre sculpté

La driba mène à gauche  vers une pièce, à droite vers la salle de justice et en face vers le patio du palais

La salle de justice

La salle de justice est une salle rectangulaire de trois nefs caractérisée par un luxe architectural : des colonnes en marbre, des chapiteaux à crosses, une voute, des arcades, des banquettes en marbre, du plâtre sculpté. L’emplacement du trône est fortement influencé par le style rococo : un mélange de marbre de couleur

Musée militaire المتحف العسكري

La salle de justice

Musée militaire المتحف العسكري

L'mplacement du trone

Le patio

Le patio ou la cour intérieure est entourée d’une galerie circulaire à arcs brisés, sur colonnes en marbre galbé à chapiteaux néo-doriques. Les murs sont ornés de panneaux de faïences

Musée militaire المتحف العسكري

Le patio

Les appartements

A droite et à gauche du patio se trouvent des appartements et des pièces secondaires. Elles sont ornées de panneaux de faïences italiennes, de colonnes de marbre et du plâtre sculpté

La salle d’honneur ou la salle d’apparat

Cette salle est couverte d’une coupole arrondie, elle est composée de trois pavillons  dortoirs

Le sol est dallé de marbre italien les colonnes et les cadres des portes et des fenêtres sont aussi du marbre italien. Les sculptures sont d’influence hispano-maghrébine et italo-turque

Musée militaire المتحف العسكري

La salle d’honneur

La salle de prière

Elle est située à coté de la salle d’honneur. Cette salle a une forme carrée

Les dépendances

Le palais de la rose comporte aussi un ensemble de dépendances situées au dessous des galeries et des appartements qui entourent le patio. Parmi les dépendances on cite les magasins à vivres, les écuries, la prison

Le pavillon du palais

Un pavillon ou kiosque a été construit à coté du palais. Il fut abandonné après. Après sa restauration en 1922, il est transféré au parc du Belvédère.

Ce kiosque est composé d’une coupole (koubbet el Hwa) soutenue pour quatre colonnes entourées d’une galerie ouverte su l’extérieur de trois cotés

Sur le quatrième coté est édifiée une salle au centre de laquelle se trouve une coupole

Les murs sont ornés de céramiques et les voutes et la couples sont ornées du plâtre sculpté

L'ornementation 

Le musée

Le musée militaire national a été crée en 1986 dans le palais de la rose. Il fut ouvert au public en 1989.Il possède une riche collection de 23000 objets (armes blanches, armes à feu, peintures, modèles miniatures, canons, avions, armes lourdes)

Les pièces remontent à plusieurs époques : l’époque ancienne (punique, romaine, byzantine), l’époque médiévale (aghlabide, fatimide, ziride, hafside, l’époque ottomane (Mouradite, Husseinite) et l’époque contemporaine

Une importante collection d’armes de la guerre de Crimée en 1854 est exposée aujourd’hui au musée militaire

Sources

Musée militaire national, Palais de la Rose, ministère de la défense nationale

Leave a reply

Your email address will not be published.