Les lieux de culte chrétiens à Sfax

Par Zaher Kammoun

Les spécialistes ont découvert plusieurs églises qui datent depuis l’antiquité à Sfax : à Thyna, à Taparura, à Younga, à Acholla, à Skhira et dans plusieurs autres sites. Et pendant les temps modernes et l’époque contemporaine, on a recensé au moins 5 églises : trois catholiques, une orthodoxe et une protestante. Cet article met le point sur ces dernières églises

Les églises catholiques de Sfax

L’église catholique du quartier franc dite de Saint Pierre et Saint Paul

Une chapelle dédiée à saint Pierre et saint Paul, est construite par le père capucin Pierre-Paul de Malte en 1841 avec des fonds provenant de la Société de la propagation de la foi de Lyon, du conseiller d’Ahmed Ier Bey, Giuseppe Raffo, et de l’interprète maltais du souverain, Antoine Bogo. Cet édifice tombe très vite en ruines.

La cathédrale de Sfax

Journal le commerce 30 Août 1841

En 1845, Monseigneur Fidèle Sutter, l’évêque de Tunis, achète un terrain pour bâtir une nouvelle église avec deux clochers. Cet édifice a été inauguré le 4 décembre 1845. A proximité, une habitation pour les missionnaires a été aussi construite. Tout le complexe se trouve dans le quartier franc et devant ce lieu de culte se trouve la place Philippe-Thomas (actuelle Place de l’Indépendance). L’église Saint-Pierre et Saint-Paul comportait huit chapelles et deux nefs majeures

A cause à la prise de Sfax en 1881, l’église de la ville a eu plusieurs dégâts surtout dans la coupole. Plusieurs travaux de restauration ont été faites en urgence

On trouve à l’intérieur de l’église plusieurs statues Notre-Dame de Trapani, patronne des marins italiens, saint André, patron des pêcheurs, saint Antoine, sainte Jeanne d’Arc, Notre Dame de Lourdes, sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, saint François d’Assise, saint Fulgence et Notre-Dame des Douleurs. Le 10 avril 1910, on inaugure les nouveaux orgues qui viennent d’être installés. Cette église peut accueillir 900 fidèles

L'intérieur de l'église

A l’occasion de la bénédiction de la statue de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, en février 1927, l’église fut transformée en une corbeille de 10 000 fleurs, l’Harmonie sfaxienne s’étant déplacée au grand complet. Au théâtre municipal, le jeudi 15 décembre 1927, puis le dimanche suivant, furent jouées au profit de la Conférence de Saint-Vincent-de-Paul, les pièces " Âmes d’esclaves " de Lanoy et " Je rends mon tablier ".

L'église illuminée

Malheureusement cette église a été détruite en 1943 par des bombes pendant la deuxième guerre mondiale

Les chrétiens ont resté sans lieu de culte pendant une longue période, les offices se déroulent alors entre dans la chapelle de Moulinville et un bâtiment provisoire situé à proximité du marché central de la ville.

Un bâtiment temporaire pour le culte chrétien à Sfax

La nouvelle église Saint-Pierre et Saint-Paul de Sfax

Suite à l’augmentation de la population chrétienne de Sfax, une demande a été faite pour construite un autre lieu de culte dans la ville mais plusieurs obstacles ont été rencontrés jusqu’à l’acceptation de cette demande et première pierre de la future cathédrale est bénie le 21 avril 1940 par Monseigneur Gounot, l’archevêque de Carthage avec la présence des autorités religieuses, civiles et militaires de l'époque. Cette première pierre n’a pas été trouvée suite au bombardement de la ville pendant la deuxième guerre mondiale. Les travaux reprennent après la guerre selon les plans de l’architecte Pierre Lallemand

Article paru dans le journal La Croix le 9 Mai 1940 à propos de la pose de la première pierre de la cathédrale de Sfax

C’est une église de forme rectangulaire de 50,1 mètres sur 24 mètres ; sa hauteur est de 18 mètres et sa voûte est peu arquée. Sa surface totale est de 4 000 m2 auxquels s’ajoutent 800 m2 de bas-côtés. Elle peut accueillir 3 000 fidèles. Le monument comporte sept travées supportées par 16 piliers de trois mètres de haut, reposant sur 350 pieux battus enfoncés à onze mètres. 1 500 claustras filtrent la lumière. Tout le bâtiment a été construit en béton

L’édifice a été inauguré le 28 Juin 1953 par Monseigneur Perrin l’archevêque de Carthage. Un système de sonorisation est ajouté à la fin de l’année. Un projet de construction d’un clocher en 1956 a été abandonné. En mai 1957, une grande rosace de cinq mètres de diamètre est installée au-dessus du chœur. Elle représente saint Pierre et saint Paul, les protecteurs de la paroisse

Après la convention du Modus Vivendi entre la Tunisie et le Vatican, cette église a été transformée en salle de sport en 1965 jusqu’à 2017 où elle a été transformée en médiathèque

L’église de la route de Mahdia

Actuellement, les catholiques de la ville de Sfax, pratiquent leur culte au rez-de-chaussée de l’ancienne maison des religieuses de la ville qui se trouve sur la route de Mahdia

A l’intérieur de l’école se trouve La "grotte de Lourdes" reconstituée

L’église orthodoxe de Sfax dite l’église grecque

Une église orthodoxe fut construite pour la communauté grecque de Sfax en 1892. Elle se trouve au début de la rue d’Athènes

Le primat de l'Église d'Alexandrie (de 1926 à 1935) Mélétios II en visite à la communauté orthodoxe de Sfax (Document Stamatis Calafatis)

Malheureusement, le toit de l’église orthodoxe vient de s’effondrer en 2012 et heureusement qu’il est restauré

L’église protestante de Sfax

Cette église se trouve à Beb Bhar par loin de l’église orthodoxe. Elle est construite pour les protestants. Ce lieu de culte a été détruit pendant la deuxième guerre mondiale et rebâti de nouveau

L'église protestante

Le Temple de Sfax fut tenu par Jocelyn André Bureau, pasteur de l'Eglise réformée qui décéda le 3 juillet 1918.

Quelques photos de la procession de la Madone à Sfax

Sources

Leave a reply

Your email address will not be published.