Les basiliques de Sbeitla

Par Zaher Kammoun

Sbeïtla est l’un des sites archéologiques les mieux conservés de la Tunisie, son histoire antérieure à l’époque romaine est mal connue : on a trouvé quelques stèles de l’époque punique, des dolmens aux environs, des escargotières.

Sbeitla

Sbeitla

La ville a connu son apogée surtout pendant l’époque romaine. L’essor de l’oléiculture, très adapté au climat régional, a assuré la prospérité de la ville dès le 2ème siècle après J.C. Elle devenait municipe sous les flaviens et colonie au troisième siècle. La ville devient le siège d’un évêché au plus tard au 3 ème siècle

Au cours du 4 ème et du 5 ème siècle la localité fut dotée de plusieurs églises. Le premier témoignage chrétien date du 3 ème siècle, Sbeitla était représentée à la conférence de Carthage de 256 par un évêque dénommé Privatianus. Pendant la conférence de 411, un certain Titianus, donatiste aura en face de lui le catholique Locundus ou Lucundus

Reconstitution de la cité selon Golvin

Ensuite la conquête byzantine fit de Sbeïtla une de plus importantes bases militaires de l’époque. Après la conquête arabe, la vie urbaine s’éteignit peu à peu dans la ville.

Le visiteur du site peut aujourd’hui voir plusieurs vestiges de lieux de cultes chrétiens et voilà quelques-uns :

L’église de Gervais, Protais et Tryphon (dite des martyrs)

Près des maisons fortifiées du site et de l’huilerie, se trouve l’église la plus tardive. La façade est percée à l’origine de 3 portes. Une porte d’entrée en conservée aujourd’hui. Cette église est dédiée aux martyrs Gervais, Protais et Tryphon

L’église de Gervais, Protais et Tryphon

Cette église est formée de 3 vaisseaux séparés par une double colonnade (on voit encore les bases). La nef centrale est plus large que les deux bas-côtés. L’abside est précédée du chœur à l’intérieur duquel se trouve encore la dalle portant l’emplacement des pieds de la table d’autel

L’église de Gervais, Protais et Tryphon

Cet édifice était encore occupé au Xie siècle

L’église de Servus

Cet édifice est facilement connu sur le site grâce aux 4 piles en gros blocs. Il est construit sur un monument païen. L’église est composée d’une nef centrale et 4 bas-côtés.

L'église de Servus

On a découvert l’épitaphe du prêtre Servus, d’où le nom de l’église. Il est décédé à l’âge de 68 ans. La cella de l’église a été réaménagée en   baptistère de type cruciforme. Plusieurs tombes recouvertes avec des épitaphes en mosaïque ont été trouvées dans plusieurs endroits de l’église

Il est possible qu’il s’agisse d’une cathédrale donatiste ou d’une secte opposée à l’église catholique

L’église des pompeani

Cette église est accolée à l’enceinte sud du forum. Elle est d’une trentaine mètres de longueur et de 17 m de largeur et composée d’une nef centrale et 4 bas-côtés et possède deux chœurs : l’un devant l’abside au sud-ouest (on a découvert ici une épitaphe d’un diacre) et l’autre au nord-est qui a fait la fonction d’une chapelle

Plusieurs épitaphes ont été trouvées dans l’église dont celles de trois défunts portant le nom Pompeanus

Le sol est entièrement recouvert de mosaïque géométrique et florale au milieu de laquelle on a inséré une mosaïque funéraire couvrant la sépulture d’un certain Donatianus

Musée Sbeitla متحف سبيطلة

Mosaïque funéraire de Donatianus

L’église de Pierre et Paul

Cette église possède un contre-chœur où on a trouvé un reliquaire avec un couvercle mentionnant les reliques des apôtres Pierre et Paul

L’église de Pierre et Paul

L’église de Pierre et Paul

L’édifice est de 40 m de longueur et de 14 m de largeur. Il est divisé en une nef centrale et deux bas-côtés séparés par une double colonnade dont quelques bases sont encore en place. L’église se compose de 9 travées. Le sol était recouvert de mosaïques florales et géométriques. L’abside nord-est est surélevée par rapport au sol de la nef centrale, on y accède par des marches d’escaliers de forme semi circulaire. Cette église possède deux chœurs

L’église de Sylvain et Fortunat

Cette église se trouve à 500 m du musée. Elle est dédiée aux deux martyrs Sylvain et Fortunat victimes de persécutions antérieures à l’officialisation de la religion chrétienne. L’édifice est formé de 5 nefs et de 25 m de longueur et de 20 m de largeur.

Musée Sbeitla متحف سبيطلة

Dédicace sur mosaïque qui a permis l’identification de la basilique des saints Sylvain et Fortuna ‘’aux seigneurs saints martyrs Sylvain et Fortunat, Bonifatius a accompli son vœu. C’est à vous que nous demandons que vous gardiez à l’esprit nos Martyrs avec vos compagnons’’

Chapiteau en Kadhel en forme de corbeille en vannerie, musée du Bardo

La chapelle de l’évêque Honorius

Elle est située à environ 3 km du site. Il est fouillé en 1931.  Le quadratum populi est formé de trois nefs et 4 travées. On trouve au sol des pavement de mosaïque coupés par la barrière du chœur notamment autour de la tombe de l’évêque Honorius

متحف باردو Musée Bardo

La mosaïque funéraire de l’évêque Honorius

متحف سبيطلة Musée Sbeitla

Pavement présentant une croix latine monogrammatique à branches pattées et gemmées

Le groupe épiscopal

Un groupe épiscopal a été découvert non loin du forum, il comporte deux églises, une chapelle, un baptistère, la résidence des membres du clergé et un petit complexe thermal. L’espace occupé par ce groupe est important (environ 90m de long sur 70m de large)

Le complexe épiscopal

Reconstitution du complexe (axonométrie dessinée par Nowakowski d'après Hallier)

 L’église de Bellator

Elle porte ce nom grâce à la découverte d’une inscription latine mentionnant le nom Bellator, qui était un évêque de la ville pendant l’époque byzantine. Pendant cette époque, on a construit une deuxième abside en face de la première : on a trouvé ici des sarcophages. L’église a les dimensions suivantes : 34 m sur 15 m. on y accède par deux portes latérales. Elle est composée d’une nef et deux bas-côtés séparés par une double colonnade.

 

Eglise de Bellator

Le baptistère est installé dans une salle presque carrée, la cuve est de forme ovoïdale. Le baptistère a été après réaménagé en chapelle. La cuve baptismale a été remblayée pour abriter au Vie siècle les reliques d’un évêque dénommé Iucundus. On remarque aujourd’hui qu’au milieu de la cuve se trouve un tronçon d’une colonne dont la partie supérieure a été évidée pour servir de reliquaire

Chapelle de Jucundus

L’église de Vitalis

C’est la plus grande du groupe épiscopal, elle comporte deux absides et considérée comme la cathédrale de la ville. Elle a les dimensions suivantes : 50 m de longueur sur 25 m de largeur. Cette église a été construite sur un monument antérieur ce qui explique d’existence d’un bassin mosaïqué (faune marine) en forme de trifolium dans la nef centrale et qui a été remblayé à l’occasion des nouveaux réaménagements. L’église est formée d’une nef centrale et quatre bas-côtés

L'église de Vitalis

A l’arrière du presbyterium, se trouve un baptistère avec un basse de forme ovoïdale. Le fond et les parois de la cuve sont recouvertes   de mosaïques avec plusieurs décors : croix, motifs végétaux et floraux et une inscription portant les noms : Vitalis et Cardela

Sur le coté nord-ouest, de la cathédrale se trouvent plusieurs salles qui sont le logement des membres du clergé et des thermes privés

Les thermes privés

Sources

  • Fathi Bejaoui : Sufetula, site romain Sbeitla, mini Guide
  • Sbeitla Tunisie
  • Fethi Béjaoui : Sbeitla, l’antique Sufetula
  • Fathi Béjaoui : la Tunisie du Centre Ouest, les hautes steppes
  • Noel Duval et François Baratte : les ruines de Sufetula Sbeitla
  • François Baratte, Fathi Bejaoui, Noel Duval, Sarah Berraho, Isabelle Gui et Hélène Jacquest : basiliques chrétiennes d’Afrique du Nord. II. Monuments de la Tunisie
  • Tunisie Byzantine, dossiers d’archéologie, n° 268. Novembre 2001

Leave a reply

Your email address will not be published.