Le site archéologique de Dougga

Par Zaher Kammoun

36° 25′ 20″ N9° 13′ 08″ E

Le site par Google Earth

Le site par Google Earth

C’est la ville romaine la plus conservée en Tunisie, elle est classée patrimoine mondial UNESCO en 1997, cette cité est située au gouvernorat de Béja à 110 km de Tunis et à 60 km du Kef.

UNESCO

UNESCO

Le nom de Dougga possède une origine Berbère Thugga, le mausolée libyco-punique témoigne de la vie des numides dans la cité.  La ville a connu son apogée surtout pendant l’époque romaine et plus précisément sous le règnes des Antonins et des Sévères en 2ème et 3ème siècle de notre ère. Elle a pris le statut d’un municipe sous le règne de Septime Sévère en 205 après J.C. Elle était promue colonie en 261 après J.C. Après un déclin,  elle a repris sa prospérité avec les byzantins, lors de la conquête  arabe les habitants n’ont pas quitté la cité comme les autres villes de la Tunisie.

Dougga

Opus reticulatum

Le plan du site

Le plan du site

Édifices à voir :

793px-Plan_forum_dougga.svg

Le centre de la cité

Le théâtre 

C’est le monument le plus spectaculaire. Il est construit entre 168 et 169 et il peut accueillir 3500 spectateurs.  Ce théâtre respecte l’architecture classique des théâtres romains : il est formé d’une cavea formée de 19 gradins divisés en 3 étages par des galeries de circulation. La scène est séparée de l’orchestre par un mur haut de 1 m et décoré de niches rectangulaires ou semi circulaires.

Le marché

De l’autre coté de La place de la rose des vents, on peut voir le marché construit en 54  après J.C par Marcus Licinus Rufus. De forme rectangulaire, il est formé d’une cour entourée de boutiques de forme carrée aussi qui mesurent 2,8 m sur 2,7 m.

Dougga Thugga

Le marché

La place de la rose des vents

Elle a pris son nom grâce à une rose des vents gravée sur le dallage de la place, elle indique les noms des principaux vents de l’Afrique qui sont au nombre de 12.

Le temple de mercure

Il se trouve près de la place de la rose des vents, ce temple est construit aux frais de Quintus Pacuvius et sa femme Nahania Victoria. On y accède par un escalier à 4 marches qui donne sur un portique à 10 colonnes qui mène directement vers trois salles : la plus grande est centrale avec une forme rectangulaire et les autres sont périphériques avec une forme semi circulaire.

Dougga Thugga

Le temple de mercure

Le capitole

Il est dédié à la triade capitoline : Junon, Jupiter et Minerve. Ce temple est construit aux frais de Lucius Marcius Simplex et Lucius Marcius Simplex Regillianus. Il est formé par une plate forme dallée qui servait comme area. On accède au temple par un escalier qui mène vers un portique formé de quatre colonnes de style corinthien en façade et deux colonnes en retour. Sur le frontin un aigle emportant un homme symbolise l’apothéose d’Antonin. On trouve ensuite la cella qui est une pièce rectangulaire formée au fond par trois niches qui abritent les trois divinités.

Le forum

Il est très petit, il se trouve à proximité du capitole et mesure 38,5 m sur 24 m. Il est formé par une place entourée de portiques de trois cotés. Au 6ème siècle il a été modifié par byzantins qui ont ajouté une fortification.

Dougga Thugga

Le forum

Dougga Thugga

La fortification byzantine

Sanctuaire de Junon Caelstis

Il est construit sous le règne de Sévère Alexandre et dédié à Junon Céleste.  Ce temple typiquement romain est formé par un podium et six colonnes en façade.

Dougga Thugga

Temple de Baal Hammon Saturne

Ce temple est construit sous le règne des empereurs Septime Sévère et Clodius Albinus en 195 après J.C. Il est composé de trois parties : un vestibule, une cour à ciel ouvert et trois salles qui abritent les divinités. Ce temple est dédié pendant l’époque carthaginoise à Baal Hammon puis à Saturne pendant l’époque romaine.

Dougga دقة

Temple de Baal Hammon Saturne

La fortification Byzantine

dougga دقة

La fortification Byzantine

Eglise de Victoria

Cette église se trouve à quelques mètres du Temple de Saturne, elle date de la fin du  4ème siècle, début du 5ème siècle de notre ère. Elle a un plan régulier : elle est formée d’un petit vestibule, l’intérieur est divisé en trois nefs de dimensions inégales.

La maison des trois masques 

Située en contrebas de la maison du labyrinthe, cette maison  possède un plan complexe. Elle a pris son nom grâce à la présence de mosaïques de ce thème dans cette maison.

dougga دقة

La maison des trois masques

L’hypogée

Il s’agit d’un monument funéraire datable du 3ème siècle après J .C. Pour atteindre la salle sépulcrale on descend par un escalier à sept marches. Des niches destinées à accueillir des urnes cinéraires sont creusées. On a trouvé plusieurs sarcophages dans cet édifice.

L'hypogée

L'hypogée

Dar Lachheb

Elle a été auparavant un temple, il est daté de 164-166. On entre au temple par une porte bien conservée, on arrive dans une grande cour rectangulaire bordée de portiques. Cette cour serait sans doute l’area du temple dont la cella a disparu.

Maison de Vénus

Elle a pris son nom grâce à un pavement de mosaïque d’un bassin qui représente Vénus et les Amours dans une ambiance marine. La maison n’est pas encore totalement fouillée. La partie fouillée est constituée surtout de jolies pièces : on peut voir la salle à manger (triclinium) et une chambre à coucher.

Les thermes antonioniens (ex liciniens)

La construction de ce complexe thermal remonte au troisième siècle de notre ère, il est construit sous le règne de Caracalla. Un axe transversal divise les thermes en deux parties presque symétriques. Le visiteur peut voir  toute les composantes des thermes romains : atrium, vestiaire (apodyterium), palestre, frigidarium, tepidarium, caldarium, sudatorium (étude humide, qui active la transpiration) et laconicum (étuve sèche).

Les temples de la Concorde, de Frugifer et de Liber Pater

Ce complexe religieux a été construit sous le règne d’Hadrien entre les années 128 et 138 après J.C. Il est formé de trois temples.

dougga دقة

Le temple de la Concorde

Auditorium

C’est un petit théâtre  formé de Cavea, d’orchestre et ne possède pas de scène.

Dougga Thugga

Auditorium

La maison du Labyrinthe

Cette maison a eu son nom grâce à une mosaïque exposée aujourd’hui au musée du Bardo  qui représente un plan de labyrinthe. Elle est composée d’une série de pièces qui mènent vers une cour qui donne sur plusieurs autres pièces

La maison de Dionysos et d’Ulysse

Une très belle maison dont ses mosaïques son conservées maintenant dans le musée du Bardo. Elle est composée de deux étages. Un escalier de 14 marches mène directement vers le rez-de-chaussée et aboutit à une grande cour entourée de pièces.

dougga دقة

La maison de Dionysos et d’Ulysse

La maison  « Omnia tibi felicia »

Cette maison a pris son grâce à un pavement de mosaïques qui porte la phrase ‘’Omnia tibi felicia’’ ou que ‘’tout te porte bonheur’’. Elle est composée d’une petite cour à portique entourée de petites pièces.

Dougga Thugga

La maison « Omnia tibi felicia »

متحف باردو Musée Bardo

Le pavement

La maison du trifolium

C’est la plus grande maison du site.  Elle est composée d’un rez-de-chassée et un premier étage. L’entrée ouvre sur le premier étage, elle donne sur un vestibule qui contient un escalier qui mène vers le rez-de-chaussée. Ce dernier est formé par une grande cour entourée d’un portique. Au centre de la cour se trouve un joli jardin. Plusieurs pièces ornent la maison : on peut voir l’Oecus (la plus grande pièce), le triclinium (salle à manger) qui a une forme tréflée mais aussi d’autres petites pièces.

Dougga Thugga

La maison du Trifolium

Les thermes des Cyclopes

Ce sont des thermes privées, les latrines amusent toujours les visiteurs. Deux portent permettent d’accéder aux thermes : une donne sur les locaux de service  qui précèdent la salle de chauffe des Caldaria et une autre aboutit directement vers le frigidarium. Ces thermes ont pris le nom grâce à une mosaïque exposée aujourd’hui au musée du Bardo  qui représente des Cyclopes qui forgent des foudres de Jupiter dans l’antre de Vulcain.

Le mausolée libyco-punique

C’est un tombeau d’un prince numide nommé Atban  haut de 21 m et construit au 2ème siècle avant J .C , il possède une forme pyramidale, formé de trois étages  et contient des éléments architecturaux empruntés aux égyptiens et aux grecs. Il a été endommagé par les anglais afin d’extraire une plaque gravée en deux langues : libyque et punique, cette plaque existe aujourd’hui dans le British Museum. Le mausolée a été restauré au début du 20ème  siècle par un archéologue français.

Les citernes d’Ain Doura

C’est un réservoir de capacité d’environ 3000m3 et de dimensions de 28,5 m sur 25 m. Il est composé de trois compartiments..

Dougga دقة

Les citernes d’Ain Doura

Les thermes d’Ain Doura

Ces thermes prennent leur nom d’une source voisine. Cet édifice a un plan de T renversé. On peut voir aujourd’hui le frigidarium à quatre piscines froides, le tepidarium, trois salles chauffées et les salles de service.

Dougga Thugga

Les thermes d’Ain Doura

Les latrines des thermes de Ain Doura

Situées au sud ouest des thermes d'Ain Doura, ces latrines sont le plus grand monument de ce type découvert jusqu'ici à Dougga. Il est de plan semi  circulaire de 25,7 m de diamètre. Les sièges sont disparus.

Dougga Thugga

Les latrines des thermes de Ain Doura

Arc de septime Sévère

Très endommagé, il suit une route qui conduit à Carthage. Cet arc est construit en 205 après J.C à l’occasion de la promotion de la cité au rang de municipe.

Dougga Thugga

Arc de septime Sévère

La maison de la Gorgone

Cette maison a pris son nom grâce à une mosaïque qui ornait son vestibule  d’entrée et qui représente dans son médaillon central la tête de Méduse.

Temple de Tellus 

Construit une première fois à l’époque flavienne, il a été reconstruit en 261 après J.C. c’est un temple de faibles dimensions, on y accède par un escalier à trois marches. Il est composé d’une cour entourée de péristyle  et de trois cellae. La salle centrale contient au fond trois niches semi circulaires.

Dougga Thugga

Temple de Tellus

La maison des échansons

La rue des thermes antoniens mène directement vers cette maison, elle est formée d’une cour pavée en mosaïques entourée par des pièces. Une de ses pièces a donné au musée du Bardo une jolie mosaïque qui représente  deux échansons qui portent à l’épaule deux amphores dont ils font couler du vin dans les coupes de deux clients.

dougga دقة

Maison des échansons

La maison des escaliers

Elle a pris son nom grâce à la présence d’un escalier qui mène vers la maison. Le centre de la maison est formé par une petite cour bordée de portiques de deux cotés. Au tour de la cour on trouve plusieurs pièces.

Maison des escaliers

Maison des escaliers

Arc de Sévère Alexandre

Il est mieux conservé que l’autre arc du site. Il est construit sous le règne de Sévère Alexandre pour commémorer les privilèges accordés  au municipe de Dougga. Il est formé d’une arcade de quatre mètres d’ouverture soutenue par deux pieds droits décorés.

Dougga Thugga

Arc de Sévère Alexandre

 

Le temple de la Piété Auguste

C’est un minuscule temple construit probablement sous le règne d’Hadrien. Il est formé d’un vestibule et d’une petite abside élevés sur un podium. On peut atteindre le vestibule et l’abside par un escalier.

Dougga Thugga

Le temple de Fortune Auguste, Vénus Concorde et Mercure Auguste

Construit sous le règne d’Hadrien, ce temple se trouve près de la mosquée du site. Il ne reste maintenant qu’un soubassement de pierre de taille en bossage et un pavement de  mosaïque en noir et blanc

dougga دقة

Le temple de Fortune Auguste, Vénus Concorde et Mercure Auguste

La mosquée

Elle est construite il y a quelques siècles.

Les citernes d’Ain el Hammam

Elles sont composés de 6 réservoirs dont cinq mesurent 34m sur 5m et le sixième est placé perpendiculairement et joue le rôle d’un réservoir de réception et de décantation.  Ces citernes peuvent stocker 6000m3 d’eau qui arrive par un  aqueduc de la source d’Ain el Hammam située à 12 km du site.

Dougga Thugga

Citernes de Ain Hammam

Le sanctuaire de Lalla Mokhola

dougga دقة

Le sanctuaire de Lalla Mokhola

Temple de Neptune ?

C’est un petit sanctuaire anonyme, des découvertes épigraphiques ont permis de supposer qu’il est consacré à Neptune. On y accède par un escalier de trois marches qui donne sur un portique peu profond précédent une petite salle cultuelle. Une niche utilisée pour abriter la statue de la divinité se trouve dans le mur au fond de la cella

Dougga دقة

Temple de Neptune?

Le temple anonyme

C’est un petit sanctuaire orienté au sud, on y accède par un escalier de 4 marches qui donne sur un pronaos orné de deux colonnes et qui précède une salle cultuelle de plan trapézoïdal avec une abside percée dans son mur de fond pour abriter une statue de divinité

Dougga دقة

Cet édifice date du milieu du 3ème siècle après J.C

La maison de Vénus

Cette maison a pris son nom grâce à la découverte d’une mosaïque qui décore de fond d’un bassin et qui figure Vénus et les Amours dans une ambiance marine. La partie fouillée est constituée d’une série de pièces dont un triclinium (salle à manger) et un  cubiculum (chambre à coucher). Ces pièces étaient pavées de mosaïques à décor végétalisé

Dougga دقة

La maison de Vénus

Les citernes d’Ain Mizeb

C’est un ensemble constitué de 7 réservoirs accolés construits en deux temps. Chaque réservoir est long de 35m et large de 5m. Un huitième compartiment est placé perpendiculairement aux autres et servait de bassin d’arrivée à l’aqueduc. L’eau arrivait de la source d’Ain Mizeb situé à 200m par un aqueduc souterrain haut de 1,6m et large de 0,5m. Cet aqueduc est utilisé jusqu’aujourd’hui. Les citernes pouvaient stocker environ 9000m3 d’eau

 

Temple de Minerve

Ce sanctuaire fut construit sous le règne de l’empereur Antonin le Pieux. Il est composé d’une cour rectangulaire entourée de portiques sur les trois cotés et d’une cella qui était précédée d’un portique aujourd’hui disparu. La cella à laquelle on accède par un escalier monumental est érigée sur un haut podium dont l’intérieur et aménagé en salles dans lesquelles on pouvait entrer par des portes latérales

Dougga دقة

Temple de Minerve

Le grand nymphée

C’est une grande exèdre voutée de 8,7m d’ouverture. A la naissance de la voute, l’abside est ornée d’une corniche qui supportait un canal ou passait de l’eau qui provient des citernes d’Ain Hammam par une conduite souterraine

Dougga دقة

Le grand nymphée

Pour se préparer pour une randonnée à Dougga et avoir plus d'informations visitez ce lien: La cité romaine de Dougga de Destination Tunis 

Sources

  • Dougga de Mustapha Khanoussi
  • Thugga, Dougga ville romano-africaine de Tunisie de Samir Aounallah
  • Les ruines de Dougga, Claude Poinssot

1 Comment

  1. Pingback : La cité romaine de Dougga - Destination Tunis

Leave a reply

Your email address will not be published.