Les latrines romaines en Tunisie

Par Zaher Kammoun

Les romains donnaient une grande importance à l’hygiène et à la qualité de l’eau qu’ils buvaient ou qu’ils utilisaient pour les bains. Pour cela les romains construisaient partout des thermes, des aqueducs, des latrines, des égouts…

Thermes d'Antonin

Thermes d'Antonin à Carthage

Aujourd’hui on va parler seulement des latrines qui étaient un lieu important pour les romains pour négocier et conclure des affaires.

Latrina0

Les latrines romaines

Les latrines :

Dans l’empire romain, les latrines étaient des lieux très prestigieux. Elles étaient très ornées par du marbre, de tableaux de mosaïques ou de peintures.

Les latrines étaient collectives, formées par des bancs troués qui constituent les sièges de toilettes. Sous ces sièges passaient les égouts utilisés pour évacuer les matières fécales.

Les latrines romaines

Les latrines romaines

Pour se nettoyer, les romains se lavaient avec une éponge au lieu de s’essuyer avec du papier.

Les latrines ont souvent été témoins de nombreuses scènes de violence, de règlements de compte et de négociation.

Les latrines en Tunisie :

La Tunisie qui faisait partie de l’Afrique romaine, possédaient plusieurs latrines dispersées sur tout  le territoire tunisien, mais on va parler seulement de deux latrines très connues

Latrine Dougga

Un égout

Les latrines d’Ain Doura à Dougga

Il reste quelques traces des ces latrines. Ils ont une forme semi-circulaire.  Le mur périphérique était longé par un égout accueillant une banquette percée. La pièce était divisée par une colonnade intérieure semi-circulaire, laissant une partie de l’espace à ciel ouvert, selon un plan très répandu en Afrique romaine.

Latrine Dougga

Les latrines d'Ain Doura

Les latrines des thermes des cyclopes à Dougga

Ces latrines publiques sont très bien conservées. Elles sont accessibles depuis la rue par l’intermédiaire d’un couloir. La pièce principale comporte une banquette semi-circulaire accueillant douze places. Au-dessous, est aménagé un égout pour l’évacuation des déjections.

Latrine Dougga

Les latrines des thermes des cyclopes à Dougga

Latrine Dougga

Détail

Au pied, court la rigole destinée à rincer l’éponge utilisée pour s’essuyer. Sur la paroi opposée, une vasque sur pied (labrum) permettait de se laver les mains. L’égout évacuant les déjections s’écoule directement sur le dallage de la voie en contrebas.

Latrine Dougga

Le labrum

Les latrines des thermes d’Antonin de Carthage 

Les thermes d'Antonin حمامات انطونينوس

Sources

Leave a reply

Your email address will not be published.