Haïdra

Par Zaher Kammoun

Haidra, l’ancienne Ammaedara ou Felix Ammaedara (heureuse Haidra) se trouve au centre de la Tunisie dans la région de Kasserine. Elle était un carrefour de routes importantes. Elle était placée sur les voies de Carthage à Tbessa et de Tabarka à Gafsa.

Haïdra haidra حيدرة

Dès le premier siècle après J.C, Haidra tenait le quartier général de la troisième légion Auguste (Legio III Augusta) avant son déplacement en l’an 75 après J.C à Tebessa

Cette cité devenait après,  colonie, elle a connu un essor pendant l’époque flavienne et atteint son apogée pendant la dynastie des sévères au 3ème siècle après J.C

Haïdra haidra حيدرة

La citadelle

La religion chrétienne était présente tôt à Haidra. En 256, un évêque nommé Eugenius représenta Ammaedara à Carthage

En 411, deux évêques ont représenté Haidra à Carthage, l’un catholique nommé Speratus et l’autre donatiste s’appelant Crescentianus

La présence des vandales a été témoignée par la présence des textes épigraphiques découverts sur le site

Avec les byzantins, Haidra reprendra son rôle militaire, on assiste à la construction de plusieurs autres églises mais aussi de la grande citadelle

Pendant la période arabe, la ville devenait un petit village

Les vestiges

Haïdra haidra حيدرة

La carte du site

L’arc de Triomphe

L’entrée de la ville est marquée par un arc dédié en 193 à l’empereur Septime Sévère. On peut encore lire une partie de  l’inscription placée à la partie supérieure au dessus de l’arche

Haïdra haidra حيدرة

L’arc de Triomphe

On peut voir des aménagements tardifs autour de l’arc qui faisaient partie d’un petit bastion qui date de l’époque byzantine

La voie dallée

Elle est en parfaite conservation

Les mausolées

Dans la zone des nécropoles se trouvant à la périphérie de la cité, se trouve plusieurs mausolées :

  • Le premier de forme carrée et se trouve au Nord de l’arc de triomphe
Haïdra haidra حيدرة

Le mausolée carré

  • Le deuxième est de type tétrastyle
Haïdra haidra حيدرة

Le mausolée tétrastyle

  • Le troisième est en forme hexagonale se trouve à la sortie ouest de la cité
Haïdra haidra حيدرة

Le mausolée hexagonal

Dans la nécropole, on a trouvé des tombes avec des épitaphes qui portent des noms des soldats de la troisième Légion Auguste

Les églises de la ville

8 églises ont été découvertes à Haidra, voila quelques unes:

L’église de Candidus

Cette église fut construite au 4ème siècle après J.C mais  fréquentée jusqu’au 7ème siècle. Elle porte le nom de Candidus. Cet édifice est très célèbre grâce à la présence d’une dédicace qui mentionne les noms d’un groupe de martyrs chrétiens persécutés sous le règne de l’empereur Dioclétien au début du 4ème siècle. Elle est formée de deux chœurs

L’église vandale

C’est une église de dimensions modestes et son organisation interne est difficilement lisible

Haïdra haidra حيدرة

L’église vandale

On peut voir quelques bases de colonnes. Des épitaphes trouvées dans l’église ont permis la datation de cette église : ils datent des règnes des rois vandales Thrasamund (de 496 à 523) et Ildirix (de 523 à 530)

L’église de Melleus

Elle se trouve à gauche du capitole. Elle est formée d’une nef centrale et deux bas cotés.

C’est une église de grandes dimensions : 60mX30m. Elle est formée de deux chœurs, dans le second chœur fut installée une table d’autel. Elle protégeait les reliques de Saint Cyprien

Haïdra haidra حيدرة

L’église de Melleus

150 inscriptions ont été trouvées dans cette église, une de ces inscriptions mentionne que la cérémonie de dépôt des reliques de Saint Cyprien a été présidée par un évêque nommé Melleus entre l’année 568 et 569 (sous le règne de l’empereur Justin II)

Le monument à fenêtres

Il est formé d’un très haut mur à fenêtres qui portaient à l’origine des grilles. Il s’agit en fait d’un monument rectangulaire qui peut être la basilique civile de la cité

Haïdra haidra حيدرة

Le monument à fenêtres

Le marché

Le marché de la ville respecte le plan classique : une cour de plan presque carré entourée sur les trois cotés de petites pièces voutées en berceau qui devaient être les boutiques

Haïdra haidra حيدرة

Le marché

Les thermes

Cet édifice est partiellement fouillé. Une inscription trouvée mentionne qu’il était restauré au 4ème  siècle.

Haïdra haidra حيدرة

Les thermes

Il respecte le plan classique des thermes romains : vestiaires, frigidarium, tepidarium, caldarium…

Le capitole

Il est accolé au flanc Ouest du marché. Aujourd’hui, on peut seulement voir une partie du portique et le podium au fond duquel se trouvait la cella du temple

Haïdra haidra حيدرة

Le capitole

Le théâtre

Cet édifice était réservé aux représentations théâtrales et lyriques ainsi qu’aux spectacles de variétés

On peut voir aujourd’hui la cavea (les gradins) et une partie de la scène

Haïdra haidra حيدرة

Le théâtre

Les monuments à auges

A l’ouest, se trouvent deux monuments assez proches l’un de l’autre. Le premier construit en gros blocs et composé de plusieurs pièces précédent une cour fermée par une abside. Deux longues salles d’origine voutées, ont été aménagées sur les longs cotés mais elles sont séparées de la cour par deux séries d’auges alignées. Il semble qu’elles aient été destinées soit à la perception des impôts en nature, soit à la distribution publique des denrées alimentaires

Haïdra haidra حيدرة

Le monument à auges I

Un autre monument à auges se trouve près de l’angle Ouest de la citadelle

Haïdra haidra حيدرة

Le monument à auges II

La citadelle byzantine

Cette forteresse possède une superficie de 2ha, elle a joué un rôle défensif

Haïdra haidra حيدرة

La citadelle byzantine

Elle fut construite de matériaux de réemploi. De 200 mètres sur 110, elle est composée d’une muraille flanquée de plusieurs tours. A l’intérieur se trouvent plusieurs édifices :

L’église à tribunes

Son abside s’appuie partiellement sur le mur Ouest de la citadelle, cette église possède des tribunes desservies par des escaliers encore visibles

Haïdra haidra حيدرة

L’église à tribunes

L’église II

Elle se trouve à quelques dizaines de mètres de l’église à tribunes. Pendant les fouilles, on a trouvé une plaquette en calcaire inscrite, il s’agit d’une sorte d’horloge d’ombre organisant la prière ou une activité ecclésiale régulière, fabriquée dans un atelier de Carthage

Haïdra haidra حيدرة

L’église II

Autres édifices

  • Des citernes voutées
  • Des rues dallées

Le petit arc

Il se trouve au sud de la ville en face de la citadelle, cet arc et large de 7,25m environ avec une seule baie de 2,3m d’ouverture, il repose sur un soubassement mouluré

Haïdra haidra حيدرة

Le petit arc

Les deux piédroits sont creusés sur leur face principale d’une niche rectangulaire encadrée à l’origine par deux colonnettes supportant un entablement

La mosquée turque 

Cette mosquée a été édifiée pendant la période ottomane en utilisant des matériaux de réemploi

Haïdra haidra حيدرة

La mosquée turque

Des objets archéologiques trouvés à Haidra 

La mosaïque de Dionysos d’Haidra 

Buste d’un jeune Dionysos entouré par les bustes des Quatres Saisons. 3ème siècle après J.C. Musée du Bardo

متحف باردو Musée Bardo

Mosaïque dédiée à la cité d’Ammaedara 

4 ème siècle après J.C. Musée du Bardo

Musée Bardo متحف باردو

Sources

  • La Tunisie du Centre Ouest, les hautes steppes, Fathi Béjaoui
  • Les ruines d’Ammaedara, Haidra, François Baratte, Noel Duval

Leave a reply

Your email address will not be published.