Les monuments des eaux romains en Tunisie

Par Zaher Kammoun

Les vestiges hydrauliques

Pendant la période romaine, les puits et les citernes constituaient les moyens les plus simples de l’approvisionnement en eau. Ces édifices étaient aménagés par les particuliers. Mais les responsables aussi devaient trouver des solutions pour fournir de l’eau au public.

Parmi ces solutions, on note la construction des citernes comme celles de Rougga (Bararus) et les aqueducs

Le monde romain est connu par ses aqueducs qui sont généralement reliés aux sources, les citernes, les bassins souterrains (Rougga, l’antique Bararus). La conduite fermée des aqueducs s’appelle specus

Capture16

Un aqueduc romain

RHONE-2-455x250

Aqueduc romain en cours de construction

Voila quelques citernes romaines de la Tunisie

Les citernes d’Ain Doura de Dougga

Dougga دقة

Les citernes d’Ain el Hammam de Dougga

Dougga Thugga

Les citernes d’Ain Mizeb de Dougga

Dougga دقة

Le grand nymphée de Dougga

Dougga دقة

Aqueduc de Zaghouan

Aqueduc Tunisie

Les citernes de Malaga de Carthage

Les citernes de Malaga

Les citernes de Malga de Carthage

Les citernes du Kef

Les citernes romaines kef الخزانات الرومانية الكاف

Le nymphée de Pheradi Maius

Pheradi Maius

Les citernes de Bararus (Rougga)

Rougga Bararus الرقة

Les grandes citernes d’Oudhna

Citerne Oudhna

La grande citerne de Sbeitla

Réservoir d'eau Sbetila

Les thermes

Les thermes occupent une place très importante dans la vie des romains, ils possèdent à par le role d’hygiène, un role sportif, culturel et social… et constituent le centre de la vie intellectuelle. Certaines villes romaines contiennent deux types de thermes : un pour l’été et l’autre pour l’hiver.

Les grands thermes sont formés de :

–          Des vestiaires : apodyterium

–          L’étuve sèche : laconicum : pour activer la sudation

–          Le destictarium : le nettoyage à l’eau chaude avant d’aller dans le bain chaud collectif

–          Le caldarium : un bain chaud collectif

–          Frigidarium : la piscine froide

–          Tepidarium : la salle tiède pour se méfier du changement brutal de la température

–          Les latrines : ce sont des toilettes publiques

Les petits thermes possèdent un plan dissymétrique, alors que les grands thermes comme les thermes d’Antonin de Carthage possèdent un plan symétrique pour faciliter l’accès à la foule des romains.*

Le caldarium est connu par son hypocauste (L’hypocauste est le nom donné au système de chauffage par le sol utilisé à l’époque romaine et gallo-romaine surtout dans les thermes romains.)

Voila un article sur les thermes romains en Tunisie:

Les thermes romains en Tunisie

Voila quelques thermes romains de la Tunisie

Les thermes d’Haidra

Haïdra haidra حيدرة

Les thermes du centre de Gigthis

Boughrara Gigthis Gigthi جكتيس جكطيس بوغرارة

Les thermes palestres de Gigthis

Boughrara Gigthis Gigthi جكتيس جكطيس بوغرارة

Les grands thermes de Sbeitla

Grands thermes Sbeitla

Les thermes du quartier byzantin de Sbeilta

Thermes du quartier byzantin

Les thermes antonioniens (ex liciniens) de Dougga

Dougga Thugga

Les thermes Antonioniens de Dougga

Les thermes des Cyclopes de Dougga

Dougga Thugga

Les thermes des Cyclopes

Les thermes des Cyclopes de Dougga

Les thermes d’Ain Doura de Dougga

Dougga Thugga

Les thermes du Kef

Les thermes romains du Kef الحمامات الرومانية بالكاف

Les grands thermes du sud de Makthar

Makthar Mactaris

Les grands thermes du sud

Thermes du Nord-Ouest ou les thermes du Capitole de Makthar

Makthar Mactaris

Les thermes de Pheradi Maius

Pheradi Maius

Les thermes d’été de Thububo Majus

Thuburbo Majus

Les thermes d’hiver de Thububo Majus

Thuburbo Majus

Les thermes d’Antonin de Carthage

Thermes d'Antonin

Les thermes d’Antonin à Carthage

Les thermes de Trajan d’Acholla

Acholla اكولا Botria بطرية

Les thermes des Amours pêcheurs d’Oudhna

Les thermes des amours pecheurs

Les grands thermes publics d’Oudhna

Les grands thermes Oudhna

Les thermes de Julia Memmia de Bulla Regia

Bulla Regia بلا ريجيا

Les thermes des mois de Thyna

Thyna طينة

Les thermes des mois

Les thermes des pugilistes de Thyna

Thyna طينة

Les thermes des pugilistes

Les petits thermes de Thyna 

Thyna طينة

Les petits thermes

Voila quelques latrines romaines trouvées en Tunisie

Les latrines des thermes de Ain Doura de Dougga

Dougga Thugga

Les latrines des thermes des Cyclopes de Dougga 

Latrine Dougga

Les latrines des thermes d’Antonin de Carthage 

Les thermes d'Antonin حمامات انطونينوس

Les latrines

Les fontaines 

Les fontaines publiques avaient généralement l’aspect d’un édicule de petites dimensions, habillé de marbre et sommé d’un fronton triangulaire souvent décoré. On les trouve surtout près des marchés principaux ou la présence d’un point d’eau était utile.

Capture21

Une fontaine

L’édicule était parfois remplacé par un bassin circulaire dont lequel l’eau  amenée par un tuyau de plomb au sommet d’un cône troqué axial retombait en cascade

Plus rarement, on peut trouver des fontaines monumentales

Et voila quelques fontaines romaines de la Tunisie 

La fontaine de Sbeitla 

Fontaine Sbeitla

La fontaine publique d’Althiburos 

Althiburos el Mdeina التبيروس المدينة

Les sources thérapeutiques 

Les romains exploitaient des sources ferrugineuses ou sulfureuses, auxquelles on attribuait des vertus curatives. Ainsi plusieurs édifices étaient construits pour utiliser ces eaux comme les stations thermales d’Aquae persianae (Hammam Lif), Aquae Carpitanae (Korbous), Aquae tacapitanae (el Hamma), Hammam Mallègue, Djebel Oust…

Sources

  • Villes et structures urbaines de la province romaine d’Afrique, Ammar Mahjoubi

Leave a reply

Your email address will not be published.