Les résidents généraux qui ont visité Sfax

Par Zaher Kammoun                          

Pendant la colonisation française et depuis 1881 jusqu’à 1956, le représentant officiel du gouvernement français à Tunis a été le résident général. Au cours de cette période, plusieurs résidents ont visité la ville de Sfax.

La visite de Mr Justin Massicault de Sfax en 1888

Justin Massicault

En 1888, le Résident Général Justin Massicault a fait un tour en Tunisie accompagné de Mr Michaud. Ils ont quitté Tunis le 16 Février 1888 pour visiter Sfax, Sousse, Mahdia et el Djem

Le Résident Général est arrivé à Sfax le 19 Février 1888. C’est la première fois qu’un représentant officiel visite la ville de Sfax depuis la colonisation de Sfax en 1881. A 5 kilomètres de la ville, il a été reçu par les habitants. Les troupes militaires ont rendu les honneurs et le quatrième régiment des spahis a fait une fantasia militaire.

Le Résident Général a été ensuite reçu par les locaux et les consuls et les agents consulaires. Il a rencontré le caïd le 21 Février et un banquet a été organisé à la municipalité, suivi d’un bal. Le Résident Général est parti pour Gabès le 23 Février 1888.

La visite de Mr Charles Rouvier de Sfax en 1893

Charles Rouvier

Le Résident Général, Mr Charles Rouvier a fait un tour en Tunisie. Il a visité Monastir et Mahdia

Ensuite il s’est rendu à Sfax, il est arrivé le 14 Février à 7h30 à bord de l’Hirondelle. Les barques kerkeniennes et sfaxiennes ont été rangées en bataille le long du chenal.

Arrivé au quai à 8h il a été reçu par les autorités et la colonie française et la musique municipale a joué la Marseillaise. Il s’est rendu à pied au consulat de la France et sur son passage les troupes de la garnison ont rendu les honneurs militaires. Au consulat, il a reçu des membres de la colonie française, les fonctionnaires, les autorités, les notabilités musulmanes et une représentation de la colonie grecque. Le Résident Général a donné quelques audiences et il a assisté à une fantasia.

Ensuite, il est allé visiter la ville européenne, le nouveau marché couvert, l’église grecque en construction, l’église catholique et les quatre écoles primaires où il a distribué des certificats d’études et des prix pour les lauréats.

A 11h, on a organisé un déjeuner en présence des chefs de service, du doyen du corps consulaire, des vice-consuls d’Autriche-Hongrie, d’Angleterre, d’Italie, des officiers supérieurs, du doyen de la colonie française du vice-président de la chambre de commerce du Sud.

A 1h, il a visité la ville arabe, l’école franco-arabe accompagné du président et du vice-président de la municipalité. A 5 heures il s’est rendu à la municipalité où le conseil s’est réuni en séance extraordinaire. A 6 heures, il s’est rendu au cercle militaire où une réception a été organisée. A 6h30, un banquet a été organisé en son honneur par le caïd de Mthelith et le président de la municipalité puis après une visite aux souks de la médina, il s’est rendu à la salle des fêtes où la colonie française l’ai attendu pour lui offrir un punch. Mr Paul Pic, le vice-président de la chambre de commerce de Sud a souhaité la bienvenue au résident général au nom de la colonie française. Le Résident Général a fait un discours pour remercier les français de la ville.

Ensuite il a assisté à un bal travesti donné par le cercle civil français. Il s’est retiré à minuit escorté jusqu’au quai. Il s’est embarqué sur une chaloupe à vapeur qui l’a ramené à bord de l’Hirondelle qui a pris la direction vers Gabès

La visite de Mr René Millet de Sfax en 1894

Le Résident Général René Millet a fait une tournée en Tunisie à la fin de l’année 1894. Le départ a été fait de Tunis le 11 Décembre 1894, pour visiter Grombalia, Sousse, Kairouan, Mahdia, El Djem, Gabès, Sfax, Médenine et Zarzis.

Il s’est rendu à Sfax le 14 Décembre, une réception a été organisée au contrôle civil. Mr Lespinasse-Langeac, président du syndicat français du Sud a exposé les souhaits de la population sfaxienne et il a parlé de la question des terres sialines. Le soir, la colonie française a offert un banquet de 120 couvets au résident général.

Le 15 Décembre, Mr Millet a visité la forêt d’oliviers de Sfax à 15 km de la ville et à 6 heures il est allé à bord de l’Hirondelle à Gabès

La visite de Mr Millet de Sfax en 1896

Le Félix-Touache est arrivé en rade de Sfax le 18 Avril 1896 à 5 heures du matin, amenant Mr Millet le Résident Général. Les bateaux de pêche de Kerkennah et de Sfax entièrement pavoisés et portant des arabes, avec drapeaux et musique, sont venus tirer des bordées autour du paquebot. Au contrôle civil, il y avait une réception de la colonie. Mr de Lespinasse-Langeac, et Mr Gau vice-président de la municipalité ont prononcé des discours dans lesquels ils ont remercié le résident de la visiter et ils ont exprimé toute la satisfaction des Sfaxiens pour le progrès accomplis dans la région, notamment le chemin de fer de Gafsa, le port et la création de la chambre mixte du sud. Le résident a reçu ensuite les fonctionnaires et les officiers puis il se fait présenter les meilleurs élèves des écoles.

Ensuite, un apéritif a été offert par les officiers au cercle militaire. La caravane a parcouru ensuite les principales rues de la ville.

Puis un cortège de voitures est allé en dehors de la ville pour déjeuner dans la forêt des oliviers.

A 4 heures, retour à Sfax, où un vin d’honneur a été offert par la colonie française (presque 300 personnes). L’embarquement a été fait à 5 heures pour aller à Mahdia et el Jem

La visite de Mr René Millet à l’occasion de l’inauguration de la ligne Sfax Gafsa en 1899

Le 27 Avril 1899, à midi sont arrivés les paquebots Medjerdah et Ville-d ’Alger avec les ministres Mm Legrand, Meaugeot, le Résident Général René Millet et plusieurs autres invités. Des détachements des tirailleurs et des spahis, une foule d’européens et de locaux attendaient sur le quai. Mr Fidelle le contrôleur civil, Sadok Djellouli le caïd de Sfax et le vice-président de la municipalité Mr Gau ont salué les invités. A 2 heures, une visite a été organisée pour voir les oliviers. A 5 heures, un vin d’honneur a été offert aux invités et le diner a eu lieu au bord du Medjerdah et après le diner les ministres ont visité les souks de la médina et la demeure du caïd

A 9 heures du matin du 28 Avril, le cortège est allé pour Mahrès station de chemin de fer de Sfax à Gafsa. Il est arrivé à la ville à 10h30. Les locaux surtout les cavaliers de la tribu Ouled Najm Methalith les ont attendu. Ils ont exécuté une fantasia. Ensuite un déjeuner à 300 couverts a été organisé sous une tente. A 11h20, Mr Camille Krantz ministre des travaux publics est arrivé venant de Gafsa sur la ligne qui a été inauguré le même jour.

Tout le cortège ministériel a pris le train de Mahrès vers Sfax et les ministres sont arrivés à la ville à deux heures. Mr Legrand et Mougeot et les invités se sont immédiatement embarqués sur les paquebots Tafna et Medjerdah pour regagner Tunis. Mr Krantz est parti à 22 heures à bord du croiseur Cassard pour Djerba

La visite de Sfax par le Résident Général Georges Benoit en 1901

Le Résident Général Georges Benoit a fait une visite scientifique en Tunisie qui a commencé le 4 Mars 1901. Il a visité Nabeul, Sousse, Kairouan, Sfax et Gabès. Après la visite de Sfax, Mr Benoit accompagné du commandant Defarges, sous-directeur des travaux publics et du commandant Barbade, ont quitté la ville vers Gabès à 9 heures suivis par une caravane d’automobilistes organisée par Mr Meaulne qui est allée à Gabès et Matmata.

La visite de Mr Pichon à Sfax en 1903

Pichon

Le Résident Général Mr Stepher Pichon a visité Sfax le 10 Janvier 1903 venant de Djerba à Bord de Casablanca. Il a assisté le soir à un punch réunissant 500 personnes et un diner de 200 couverts offert par la colonie française. Il a annoncé le voyage du président Français en Tunisie

Le 11 Janvier, Mr Pichon accompagné de Mr Boucher, député, de Fleury et Meaulne s’est rendu à Triaga. Un banquet a été offert au Résident Général sous une tente

La visite de Pichon de Sfax dans le cadre de la visite de Mr Delcassé, le ministre des affaires étrangères à Sfax en 1903

Le 19 Avril 1903, le Résident Général, Mr Stephen Pichon accompagné de Mr Padoux et Mr Pingaux, consuls et lieutenant de Brancion a quitté Tunis pour recevoir Mr Delcassé dans cette ville

Le 24 Avril, le ministre est arrivé à Sfax à bord du Pothuau. Le Résident Général Pichon a reçu le ministre et tout le cortège est allé au contrôle civil. Ils sont allés à 10 heures à Touilet Cheridi à 16 km de Sfax. Le retour a été à 11 heures et demi pour assister à un banquet. Ensuite le ministre a visité le port, la ville et la défense mobile. Au port, il a été invité dans un hangar de la compagnie des ports à un vin d’honneur. 1000 personnes y assistaient. Les principales rues et monuments de la ville ont été décorés

Il a exprimé tous ses regrets que le président de la république Loubet qui a programmé une visite à Sfax ne peut pas se rendre à Sfax

Les réceptions ont commencé à 8 heures et demie

La visite de Mr Pichon de Sfax à l’occasion de la visite du ministre de l’agriculture Léon Mougeot de de la ville en 1904

Mr Léon Mougeot, la ministre français de l’agriculture a visité Sfax en 1904 pour présenter le gouvernement au concours agricole de Sfax. Il est parti de Marseille à bord de la Marsa le 20 Janvier 1904 accompagné de Mm Darlot, Gotteron, sénateurs, de 11 députés, de Mr Cassez professeur d’agriculture et de son fils Mr Maurice Mougeot. Il est arrivé à minuit du 23 Janvier à Tunis à cause de la mauvaise traversée. L’après-midi du 23 Janvier, Mr Mougeot a quitté Tunis vers Sfax à bord du torpilleur Casablanca convoyé par le torpilleur haute mer Flèche et les torpilleurs Tourmente et Argonaute. Il est arrivé à Sfax à 10 heures et accueilli par Mr Pichon qu’il l’a accordé le Nichan Ahd el Amen. Mr Mougeot a remis d’Officier de la Légion d’Honneur à Mr Fidelle le contrôleur civil de Sfax.

Le Résident Général Mr Pichon, est arrivé à Sfax à 7 heures et demie du 22 Janvier par le railway. Il a été reçu par Mr Fidelle le contrôleur civil

Le 24 Janvier, le ministre de l’agriculture a inauguré un nouveau groupe scolaire, il a aussi distribué les prix du comice agricole. Il a présidé au théâtre le congrès oléicole. L’après-midi il a assisté à des courses et à une fantasia. Un banquet a été offert dans la soirée chez le caïd de Sfax Sadok Jallouli

Le 25 Janvier, accompagné des députés, des sénateurs et de Mr Hugan le directeur de l’agriculture, le ministre de l’agriculture a passé toute la journée à parcourir les exploitations agricoles. Mr Pichon le Résident Général a quitté Sfax vers Sousse en automobile

Le 26 Janvier, le ministre de l’agriculture a quitté Sfax allant vers Métlaoui

La visite de Sfax par le Résident Général Gabriel Alapetite en 1908

Gabriel Alapetite

Le Résident Général Gabriel Alapetite a visité Sfax le 30 Mars 1908, il est arrivé à 7 heures et demi et il a reçu le conseil municipal et la chambre de commerce et leur a promis d’activer la solution de l’alimentation de Sfax en eau potable.

Il est parti ensuite pour Gafsa, Métlaoui, Tozeur et Nafta

La visite de Sfax par le Résident Général Gabriel Alapetite en 1909

Après sa tournée au Sud Tunisien, le Résident Général Gabiel Alapetite est arrivé à Sfax le 7 Avril 1909 venant de Djerba à bord du bateau baliseur Eugène-Resal. Il a visité plusieurs écoles et le musée municipal. Un grand souper a été donné en son honneur par le caïd de la ville Sadok Jallouli. La nuit une fête a été organisée dans les souks de la médina qui a été illuminée. La musique se jouait dans plusieurs endroits. Cette fête est terminée vers minuit

Le Résident Général est reparti à Tunis le 8 Avril le matin

La visite de Kerkennah par le Résident Général Gabriel Alapetite en 1909

Le Résident Général Gabiel Alapetite a visité Kerkennah au mois de Mai 1909. Il est ensuite rentré à Tunis en passant par Sfax.

La visite de Sfax par le Résident Général Gabriel Alapetite en 1912

Le Résident Général est arrivé à Sfax le 27 Février 1912, il a reçu au contrôle civil la colonie française. Mr Chatel directeur de la chambre de commerce a prononcé un discours dans lequel il a remercié le Résident Général. Ce dernier a donné aussi un discours parlant de Sfax comme ville commerciale et industrielle, de la forêt d’oliviers, de la ligne Sfax-Bouthadi

Il a reçu ensuite les chefs de service, une délégation de la colonie italienne, une délégation de la colonie grecque, une délégation de communauté israélite, les consuls et le caïd de Sfax

La visite de Sfax par le Résident Général Gabriel Alapetite en Avril 1913 pour inaugurer le monument de Philippe Thomas

Le 26 Avril 1913, le Résident Général Gabriel Alapetite a présidé l’inauguration du monument de Philippe Thomas fait par le sculpteur André Vermare. Plusieurs discours ont été prononcés par Mr Alapetite et Mr Gérard le vice-président de la municipalité de Sfax qui ont fait l’éloge de Philippe Thomas qui par sa découverte des phosphates a contribué à enrichir la Tunisie. A 10 heures, le Résident Général a quitté Sfax.

La visite de Sfax par le Résident Général Gabriel Alapetite en Décembre 1913

Le Résident Général Mr Gabriel Alapetite a fait en 1913 un tour au sud Tunisien, il a visité Sbeitla, Tozeur, Sfax et Sousse. Il est arrivé à Sfax le 19 Décembre 1913 accompagné des délégués de la Conférence Consultative. Ils ont été reçus à la gare par le contrôleur civil, le vice-président de la municipalité de Sfax, le colonel commandant d’armes. Une réception a eu lieu à l’hôtel de la ville. Les résident Général a quitté Sfax le 20 Décembre 1913 à 7h45 du matin

La visite de Sfax par le Résident Général Gabriel Alapetite en 1914

Le 6 Mai 1914, le Résident Général Gabriel Alapetite a visité les écoles de Sfax accompagné du Directeur de l’Enseignement en Tunisie Mr Charlety. Ils ont visité le groupe scolaire de Picville, les écoles supérieures et le groupe scolaire de Moulinville. Il a donné le nom d’Amédée Gasquet (ancien directeur de l’enseignement primaire au ministère de l’Instruction publique décédé le 5 Mai) au groupe scolaire de Picville. Il a ensuite quitté la ville vers Tunis par train

La visite de Sfax par le Résident Général Gabriel Alapetite en 1915

Mr Gabriel Alapetite, le Résident Général est arrivé à Sfax le 8 Décembre 1915 le soir. Un discours a été présenté par le caïd de Sfax. Il a quitté la ville le 10 Décembre 1915 pour aller à Gabès et Médenine.

La visite du Résident Général, Mr Etienne Flandin de Sfax 1919

Etienne Flandin

Le Résident Général, Mr Etienne Flandin a quitté Tunis le 3 Mars 1919 à 10 heures et demie, accompagné de Madame Flandin, Mr Hermann directeur de la compagnie Bone-Guelma par train spécial de la ligne Bone-Guelma-Tunis-Sfax. Ils sont allés à Maxula, Grombalia, Sousse et Sfax

A Sfax les invités ont été accueillis par le contrôleur civil Mr Gaudani.  Ce dernier a présenté le colonel Lavaucoupet commandant d’armes, Mr Arnould, vice-président de la municipalité, Ahmed Sakkat, caïd, Mr Chatel, président de la chambre mixte, madame Giudicelli, Tronchère directeur de la compagnie des phosphates de Gafsa

Un concert a été donné par l’Harmonie Sfaxienne et l’avant-garde. Le soir a été organisée une réception à l’hôtel de la ville par la société française. Le mardi 4 Mars, est organisée une réception au contrôle civil en présence du corps consulaire, des officiers de terre et de mer, de la colonie française, de la croix rouge française, de l’Union des Femme de France, de l’Association des Femmes de France, des Boys Scouts de la Sfaxienne, des Cheminots, des mutilés et des réformés de guerre et des colonies musulmane et israélite. Il a enfin quitté Sfax vers Gabès

Mr Lucien Saint visite Sfax pour inaugurer le monument aux morts de la première guerre mondiale en 1925

Lucien Sain

Le 11 Novembre 1925, Mr Lucien Saint s’est rendu à Sfax accompagné du colonel Courtot chef de son cabinet militaire et Mr Catat, directeur de son cabinet civil. Il a été salué à son arrivé par le contrôleur civil et les notables de la ville. Il a inauguré dans la matinée le monument aux morts de la guerre. Ce monument est bâti devant la municipalité de Sfax. Plusieurs discours ont été prononcés par les représentants des mutilés et des anciens combattants français, tunisiens et italiens et par le Résident Général.

Mr Lucien Saint, s’est rendu ensuite au cimetière où il a déposé des gerbes de fleurs au pied du monument du souvenir français et celui des soldats marins tués pendant le bombardement de Sfax en 1881. Après le déjeuner, a eu lieu une fantasia puis le Résident Général a visité les quartiers industriels, des huileries…  puis il s’est rendu à la chambre mixte de l’agriculture et de commerce puis il est rentré au contrôle civil ou il a accordé quelques audiences particulières. Il est enfin reparti pour Tunis dans la soirée

Le séjour de Mr Lucien Saint dans la région Sfaxienne en 1926

Mr Lucien Saint, a fait à Sfax un séjour d’un mois en 1926. Le choix de la ville de Sfax a été grâce à son importance commerciale et sa situation géographique. Il a pour but, de se documenter sur les besoins de toute la région du Sud de la Tunisie

Son arrivé a été en mois de Février 1926 accompagné de Madame Lucien Saint, Mr Pierre Volzardet son chef de cabinet. Il a atteint sa villa à 15 heures 30 minutes. Deux compagnies de sénégalais et du 4ème spahi ont formé la haie à deux cent mètres avant l’entrée de la propriété. Le cortège a été accueilli par le contrôleur civil Mr Bertholle et le caïd Mr Salem Snadly. La villa a été mise à sa disposition par Mr Salem Fendri. Le Mardi 2 Février 1926, le Résident Général a visité la médina, accompagné du contrôleur civil et du caïd. Les ingénieurs ont montré aux visiteurs les nouvelles canalisations d’égouts qui constituent une amélioration au point de vue de l’hygiène et de la propreté des souks. Après, il a visité la municipalité, les quais du port et les installations d’embarquement des phosphates et des huiles

Mr Lucien Saint, a visité Sfax en détail, il a rayonné toute l’étendue de la circonscription de contrôle. Il a visité la forêt de l’olivier. Accompagné des autorités administratives et régionales, il s’est rendu aux centres de colonisation : Bouthadi, Triaga Agareb, Djebeniana

Il a visité le 5 Février le centre d’Agareb et le captage de la nappe phréatique de l’oued R’Bat. Ensuite il a visité les vestiges de Thyna et le phare. Le 9 Février il a visité Mahrès jusqu’à le habous de Sidi Mhadheb

Après Sfax, le résident général a visité Gafsa, Kébili, El Hamma, Douz, Gabès

Ensuite il s’est retourné vers Sfax et il a visité les iles de Kerkennah peuplés de 20000 personnes. Il a inauguré le premier service maritime postal entre l’ile et Sfax. Il a inauguré aussi les travaux d’alimentation en eau potable sous forme de grandes citernes

Avant de quitter Sfax, il a été accueilli à l’hôtel de la ville par la colonie française

Enfin, le résident général a regagné Tunis par automobile en passant par Mahdia ou il a assisté à une pêche aux éponges organisée en son honneur par la colonie grecque de Sfax

Le séjour de Mr Lucien Saint à Sfax en 1927

Après une année et plus précisément en Février 1927, le Résident Général Lucien Saint, s’est rendu à Sfax pour passer un mois pour la deuxième fois avec sa femme. Le choix de la ville de Sfax a été fait parce que cette ville a été un centre oléicole, elle a le premier port marchand de la régence et elle a été la tête de ligne du chemin de fer de Gafsa

Mr Lucien Saint a été le locataire d’une villa qui appartient à Salem Fendri et qui l’a mis à sa disposition

Le Résident général a été reçu à son arrivée par les autorités civiles et militaires et par les représentants des assemblées et des populations européennes et locales. Parmi les points discutés dans la visite : le développement du port, la voirie municipale, la construction et l’entretien des routes, hydraulique urbaine et agricole, hygiène, assistance médicale. Il a fait des conférences avec le Conseil de la région, le Conseil municipal, la Chambre Mixte de Commerce et d’Agriculture du Sud.

Il s’est occupé d’un soin très particulier de la question de construite un hôpital régional pour laquelle les fonds ont été déjà réunis mais l’exécution a été arrêtée par les difficultés d’acquisition des terrains nécessaires

Il s’est occupé aussi du problème du dispensaire de la goutte de lait soudainement mis à l’obligation d’abandonner le local qu’il l’a occupé depuis plusieurs années et grâce à lui on a trouvé le terrain et les fonds pour construire un immeuble approprié. Il a même posé la première pierre du nouveau local

Au cours d’une soirée de ramadan, le résident général a voulu avec ses accompagnateurs faire une visite des souks de la médina à pied. Pendant cette visite les souks ont été illuminés et les vendeurs ont étalé leurs plus beaux tapis étoffes. Parmi les visiteurs qui ont accompagné le Résident Général, sa femme, Mr Pierre mille et Madame Pierre Mille, l’amiral et madame Dumesnil et quelques notables français. La société de musique l’Asria se déplace avec une rapidité étonnante dans les ruelles pour faire entendre de la musique à chaque carrefour

Mr Lucien Saint à Sfax en 1929 avant d’aller au Maroc

Le 23 Janvier 1929 et avant d’aller au Maroc pour travailler Résident Général, Mr Lucien Saint a visité les deux villes Sfax et Sousse. A 10 heures du matin, il est arrivé à Sfax en automobile. Il a été escorté par les cavaliers du 4ème régiment des spahis accompagné du contrôleur civil et du caïd. Arrivé à Beb Djebli, il a été accueilli par toutes les confréries musulmanes et les notabilités de Sfax. Le bach mufti de Sfax qui est aussi poète, a récité quelques vers en l’honneur du Résident Général.

Mr Lucien Saint, a parcouru ensuite les souks de la médina à pied. Quelques endroits ont été arrosés de parfums.

A l’entrée de la ville européenne, une imposante délégation de la communauté israélite sfaxienne a salué le Résident Général. Au contrôle civil, une réception a été organisée en présence des notabilités civiles et militaires. Mr Boucher, président de la Chambre Mixte du Sud a prononcé une bonne allocution. Ensuite le Résident Général a pris le déjeuner intime dans le même endroit en présence des contrôleurs civils de la cinquième région dont Sfax est le chef-lieu.

A deux heures, Mr Lucien Saint a quitté Sfax vers Sousse

Le voyage résidentiel à Sousse Sfax et Gabès en 1929

Mr François Manceron a organisé une visite au sud de la Tunisie accompagné de sa femme. Le cortège résidentiel comprenait le général Chambrun le nouveau commandant supérieur des troupes de Tunisie, Mr Boulard, chef adjoint du Cabinet et le Capitaine Pouvreau attaché militaire.

La visite a commencé par Sousse le 27 mai 1929. Vers 22 heures, le Résident Général est arrivé à Sfax et toute la journée du 28 Mai a été consacrée pour cette ville.

François Manceron à Sfax

A 9 heures du matin, les réceptions officielles ont commencé au contrôle civil. Puis le cortège s’est rendu au monument des morts puis ou port ou la population l’ai attendu dans un hangar de la Société Commerciale pour fêter la décoration de la légion d’honneur attribuée à Mr Bertholle le contrôleur civil et le chef de la 5ème région

Après un déjeuner intime au contrôle civil, le Résident Général s’est rendu sur la route d’El Ain à l’endroit du chantier du nouvel hôpital. Mr Manceron a posé la première pierre. Plusieurs personnes ont fait des discours comme Mustpha Longo délégué de la région, Mr Boucher président de la Chambre Mixte du Sud et Mr Thierry directeur général de l’Intérieur

Puis Mr Manceron a visité la médina spécialement décorée en présence de Salem Snadly le caïd de Sfax. Finalement le Résident Général a visité les dispensaires de la Goutte de lait et de la Croix Rouge avant de quitter Sfax vers 18 heures pour aller à Mahrès, Oued Akarit et Gabès.

L’inauguration du monument de Paul Bourde en 1930 Par Mr Manceron

Le 13 avril 1930, un monument crée par le sculpteur Yvonne Seruys fut élevé à Sfax à l’honneur de Paul Bourde, dans un jardin derrière l’hôtel de Sfax (la municipalité) et devant l’hôtel des Oliviers. Sur une face de la statue de Paul Bourde est mentionné le nom de Sadok Djellouli, caïd de Sfax, associé sur une autre face à Jérôme Fidelle, 1er contrôleur civil français de la ville.

Une cérémonie a été organisée pour fêter l’installation de ce monument en Avril 1930, parmi les personnes présentes : M. Sérot, sous-secrétaire d’Etat à l’agriculture, M. de Macilly, ambassadeur de France à Berne, représentant du ministre des affaires étrangères, M. Manceron, résident général de France à Tunis et M. le Général de Chambrun, commandant supérieur des troupes de Tunisie. Ils sont arrivés à Sfax par un train spécial le 13 Avril 1930 le matin

La visite de François Manceron de Sfax en Janvier 1932

Après une visite du sud Tunisien pour une semaine au mois de Janvier 1932, le Résident Général François Manceron s’est rendu à Sfax pour un court arrêt où il a visité l’hôpital et l’école professionnelle

Le passage de François Manceron à Sfax en Avril 1932

Mr François Manceron a fait une tournée au sud de la Tunisie en 1932. Il est arrivé en train spécial à Sfax à 3 heures de matin au mois d’Avril 1932. Il a changé de ligne pour aller à Médenine, Tataouine et Matmata

Le passage de François Manceron à Sfax en 1933

Le Résident Général François Manceron a fait une visite au sud tunisien en 1933, il a été accompagné de madame Manceron et ses chefs de Cabinet civil et militaire. Il s’est rendu à Kébili et Gafsa. A son retour, il a visité Sfax où un diner intime a eu lieu au contrôle civil et un train spécial quittant Sfax à 23 heures l’a ramené à Tunis

La visite de Sfax par Mr Peyrouton en Aout 1933

Peyrouton

Le Résident Général, Mr Peyrouton, a visité Sfax en Aout 1933. Il est arrivé à la ville le 25 Aout vers 8 heures et demie du matin accompagné de Mm Knobel, Tronet et du colonel Beucler. Le contrôleur suppléant Mr Clément a fait les présentations. Après les réceptions, le Résident Général a déposé une gerbe au monument aux morts en présence d’une délégation de l’Union nationale des combattants français et italiens et des mutilés de la guerre. Deux gerbes ont été aussi déposées par Mr Peyrouton au cimetière sur les monuments au Souvenir français et des morts italiens. Puis le cortège s’est rendu à Touilet Cheridi pour contempler le panorama de l’oliveraie de Sfax

Finalement le Résident Général a quitté Sfax vers Tunis vers 16 h par train spécial

Mr Peyrouton a effectué un voyage d’étude au Sud à la fin de l’année 1933

Le Résident Général a organisé une visite au Sud de la Tunisie en 1933, il a été accompagné de Mr Tronet, chargé de mission, de Mr Conty, secrétaire de l’ambassade, directeur de son cabinet civil et du commandant Herviot, chef du Cabinet Militaire. Le voyage a duré 6 jours du 20 au 25 Décembre 1933 et parmi les villes visitées : Tozeur, Nafta, Métlaoui, Gafsa, Gabès, Djerba, Zarzis, Médenine, Matmata, Kébili. A son retour, il s’est arrêté à Sfax et Sousse où il a été accueilli par les délégations de colons et des locaux

Mr Peyrouton à Sfax en 1934           

Mr Peyrouton le Résident Général de la Tunisie a décidé de visiter Sfax, surtout la zone agricole pour visiter les populations frappées par les calamités survenues comme la sécheresse

Il a quitté Tunis accompagné de Mr Tronet chargé de mission à la résidence générale, de Mr Bertholle, inspecteur général des contrôles civils, de Mr Tronet administrateur en chef des colonies chargé de mission à la résidence générale et du commandant Herviot, chef de cabinet militaire. Il est arrivé à Sfax l’après-midi du 21 Septembre 1934. Après un diner intime au contrôle civil, il s’est rendu à Sidi Mansour pour assister à une fête à Sidi Mansour. Le cortège résidentiel a pris place dans un vérandah surplombant la mer avec de nombreuses barques illuminées. La troupe musicale Al Asria a fait de la musique tout le long de la fête

Le 22 Septembre, le Résident Général a accordé plusieurs audiences à diverses personnalités françaises et tunisiennes venues d’entretenir des questions économiques de la 5ème région. Il s’est rendu l’après-midi au port dans un hangar des douanes déjà décoré en présence de 1500 personnes. Le Résident Général a présenté un discours à propos de la situation économique de la régence. Le discours a été traduit par Mohamed Kadri, secrétaire interprète au contrôle civil de Sfax

Le lendemain, le résident général est allé à Djebeniana. Le caïd Ben Mohamed Kaddour s’est joint au cortège pour aller à la Chebba puis à Bouthadi. Après un arrêt au domaine de Saint Juliette qui appartient à Saada, membre du grand conseil, ils sont arrivés au centre de Bouthadi. Ils ont été salués par les colons et les arabes de la région, entourés par des cavaliers venus de plusieurs zones. Pendant un repas servi sous une tente, ces cavaliers ont exécuté des fantasias. Mr Salager a salué le Résident Général et a présenté un petit discours. Le cheikh de la région a été Belgaroui. Avant de quitter Bouthadi, Mr Peyrouton a distribué 2000 kilos de pain aux pauvres de la région. Le retour à Sfax a été effectué à 19h

Le 25, Mr Peyrouton a commencé la journée avec l’équitation en compagnie avec quelques-uns de ses collaborateurs. Puis à son retour au contrôle civil, il a accueilli un nombre de colons et de commerçants français et Tunisiens et une importante délégation de musulmans présidée par Mr Abderrahmen Ellouze vice-président de la section tunisienne de la Chambre Mixte du Sud et membre du Grand Conseil. L’après-midi il s’est rendu à l’hôpital régional dont il va ouvrir ses portes dans quelques jours. A l’époque cet hôpital a été considéré comme l’un des plus beaux établissements de la régence grâce aux aménagements très modernes conçus par le docteur Louriol, médecin de colonisation. Ensuite Mr Peyrouton s’est rendu au cercle militaire pour visiter les officiers de la garnison de Sfax. Dans la soirée le caïd de la ville Salem Snadly a offert un diner à l’honneur du Résident Général et les membres de son cabinet. Parmi les autres villes visitées par le Résident Général on cite : Agareb, Chaal et Mahres

Le Lendemain, le Résident général a quitté Sfax en automobile. A Moulinville, il a remercié M. Clément le contrôleur civil suppléant pour ses services. Il a visité ensuite Sousse et finalement il a regagné le palais de la Marsa à Tunis le 26 Septembre 1934 à 13 h 45

Mr Peyrouton à Sfax en 1936 avant d’aller au Maroc

Avant de quitter la Tunisie pour aller au Maroc travailler comme résident Général, Mr Marcel Peyrouton, a fait une petite visite en Tunisie avant d’aller en France le 21 Mars 1936.

Le voyage a commencé le 18 Mars par automobile en compagnie de M. Conty, directeur du cabinet civil, du commandant Herviot, chef du cabinet militaire, de Mr Soulamagnon, directeur des affaires économiques et de Mr Bertholle, délégué de l’administration tunisienne. Avant d’atteindre Sfax, ils ont passé par Grombalia. A l’arrivée à Sfax vers 11 heures et au rond-point de Moulinville, Mr Pagnon le contrôleur civil, Aziz Djellouli le Caïd de Sfax et Mr Couderc, le vice-président de la municipalité saluèrent Mr Peyrouton. Le cortège accompagnée d’une foule de personnes a atteint le contrôle civil. Dans la maison de France, Mr Peyrouton a reçu beaucoup de délégations de personnes venues lui faire ses adieux : le corps consulaire, les membres des corps élus, le conseil municipal, les fonctionnaires les colons, les commerçants et les notabilités sfaxiennes.

A treize heures, et dans les vastes salles de l’Hôtel de la ville, avait lieu un banquet de 200 couverts. Plusieurs discours ont été faits : celui du vice-président de la municipalité, de Temfik Fendri membre du Grand Conseil, de Mr Bena, président de la Chambre Mixte du Sud

Mr Peyrouton s’est rendu après à la ville arabe à pied. Il s’est arrêté devant plusieurs demeures de notables. A la poste de Beb Jebli, on reprend les voitures pour aller à l’asile des vieillards de la Société Musulmane de la Bienfaisance. Mr Abderrahmen Ellouze, le président de l’organisme et le membre du Grand Conseil a reçu le Résident Général à l’entrée du bâtiment. En voyant la qualité des salles de l’Asile. Mr Peyrouton a dit avec humour : « je serais heureux d’être votre pauvre si vous vouliez m’accueillir dans votre établissement ». Il a visité aussi la nouvelle salle des fêtes et l’hôpital régional

Enfin, Mr Peyrouton a visité la radio Costa et vu qu’il a été pressé par le temps, il a décidé de quitter Sfax pour aller à Sousse vers 16 heures

Le voyage du Résident Général Armand Guillon en 1936

Armand Guillon

Pendant sa visite du Sud Tunisie, Mr Guillon a visité Sfax. Le voyage a commencé par automobile, le 10 Mai 1936, Mr Guillon a été accompagné par ces chefs de cabinet militaire et civil et Madame Guillon.

Après la visite de l’amphithéâtre d’el Jem, Mr Guillon a atteint Sfax. Il a rencontré le contrôleur civil Mr Pagnon, le Caïd de la ville Aziz Jellouli. Après une période de repos au contrôle civil, un cortège résidentiel a commencé : le résident général a visité le monument des morts.

Une réception officielle a été faite au contrôle civil. M. Pagnon présenta au Résident Général toutes les notabilités sfaxiennes et les délégués des administrations publiques

Ensuite Armand Guillon, a visité le point géodésique Touilet Cheridi à 15 km de la ville. Il a rencontré les colons de la région et quelques sfaxiens. M Boucher, le président honoraire de l’association des colons a expliqué au résident général le processus de plantation de l’olivier. Il a eu ensuite le diplôme et la médaille du Dacus Sfaxien

Sous la conduite de Mr Laurial, entouré de ses collaborateurs Mr Ceccaldi, Nataf et Bismuth, Mr et Madame Guillon ont visité ensuite  l’école des orphelins de la société des anciens élèves des écoles franco-arabes à l’asile des vieillards réalisée par la Société de bienfaisance musulmane (son président et Abderrahmen Ellouze), ils ont visité aussi le dispensaire de l’Union des Femmes de France dirigé par Mme Cuinet, le dispensaire de l’association des Dames de France et  la goutte de lait Lucien Saint

La journée est terminée par la visite du port et par un vin d’honneur à la municipalité de Sfax en présence de Mr Couderc le vice-président de la municipalité.

Après un diner intime au contrôle civil, le résident général, a visité la ville arabe pour assister à un concert. Tous les souks étaient illuminés, les boutiques ouvertes.

Le 11 mai, Mr Guillon a quitté Sfax vers Gabès

La visite de Sfax en 1937 par Mr Guillon dans le cadre de la visite de Mr Viénot

Mr Viénot sous-secrétaire d’état aux affaires étrangères, accompagné du Résident Général Mr Guillon, ont visité Sfax le 22 Février 1937. Ils sont arrivés à Sfax venant de Sousse à 19 heures. Les invités ont été reçus par Mr Pagnon le contrôleur civil, le caïd Aziz Djellouli, Mr Couderc président de la municipalité.  Après une réception, un diner a été organisé au contrôle civil pour les invités. La nuit ils ont visité la médina.

Le 23 Février, Mr Viénot a passé en revue les troupes devant le monument aux morts. Ensuite, une réception a été organisée à la municipalité. Après le déjeuner. Mr Viénot a visité le port et ses aménagements et la forêt d’oliviers. Il a quitté la ville après pour aller à Gabès

La visite du Résident Général Armand Guillon de Sfax en 1938

Le Résident Général Mr Guillon a visité Sfax en 1938. Ils sont arrivés à la ville le 26 Mai 1938 dans la matinée. Le Résident Général a reçu les délégués français et tunisiens du Grand Conseil, le représentant de la chambre de commerce, les colons, les anciens combattants et une importante délégation de Tunisiens. Après Déjeuner a eu lieu l’inauguration du local de la Goutte de Lait. Puis Madame Guillon a présidé le gala du concours du plus beau bébé.

Visite du Résident Général Mr Eirik Labonne de Sfax en 1939

Le résident Général Eirik Labonne a fait sa première visite à Sfax en 1939. Il a passé 2 jours dans la ville à partir du 21 Avril. Il a été accompagné par Général Blanc, commandant supérieur des troupes françaises en Tunisie. L’automobile est arrivée à Sfax le 21 Avril à 20 heures, elle s’est dirigée vers le contrôle civil. Le résident général est accédé au contrôle à travers une haie de tirailleurs sénégalais rendant les honneurs. Le soir a été organisé un diner intime.

Mr Eirik Labonne à Sfax

Le 22 Avril, il a visité le port et une réception a été organisée au contrôle civil vers 11h30

Ils sont allés ensuite à Kairouan

Visite du Résident Général Mr Eirik Labonne de Sfax en 1940

Le 5 Février 1940, Mr Eirik Labonne a visité la ville de Sfax. Il a visité les huileries et la nouvelle installation du port. Après un déjeuner organisé par le caïd Mr Aziz Djellouli, le Résident Général a reçu en audience les notabilités musulmanes et les colons français. Il s’est rendu après à Gabès

La visite de Sfax Par Mr Peyrouton en 1940

Peyrouton

Au mois de Juillet 1940, le Résident Général Mr Peyrouton a visité Sfax. Il a été reçu par le président de la municipalité. Ensuite il a visité la médina

La visite de Mr Esteva de Sfax en 1941

Esteva

Dans le cadre d’une tournée d’inspection en Tunisie, l’amiral Esteva, résident général, s’est rendu à Sfax au mois de Juin 1941 pour partir à Kerkennah en hydravion. Il est rentré à Sfax la nuit

La visite de Mr Esteva de Sfax en 1942

L’amiral Esteva, le résident général a visité la ville de Sfax dans le cadre d’une visite d’inspection au sud tunisien au mois de Janvier 1942. Arrivé à Sfax escorté par les spahis, il a gagné le centre de la ville. L’après-midi, il s’est rendu à la ville arabe pour visiter le musée des arts ainsi que plusieurs installations industrielles. Il a quitté Sfax le même jour sur un avion particulier

La visite de Mr Esteva de Sfax au mois de Mai 1942

Mr Esteva a quitté Tunis le 6 Mai 1942 au bord d’un avion. Il a visité la région kairouanaise, Sfax et Kerkennah

A Kerkennah, l’amiral s’est rendu à la maison du khalifat ou plusieurs allocutions ont été prononcées. La visite de Kerkennah a pris fin à 18h. il s’est rendu à Sfax au bord d’un hydravion ou il est arrivé à 19h45

La visite de Mr Juin au mois de Juin 1943

Le général Juin, commandant des forces terrestres en Afrique du Nord et Résident Général de France à Tunis par intérim s’est rendu à Sousse, Kairouan et Sfax au début du mois de Juin 1943. Au cours de sa visite il a essayé de trouver les solutions pour rétablir une vie économique normale le plus rapidement possible après la prise de Sfax. A Sfax, le résident a été accueilli par Mr Clément le contrôleur civil, le général Moreau commandant de la subdivision et le caïd Naceur Ben Saïd.

La visite de Mr Mast de Sfax en 1944 dans le cadre de la visite d’André Philip le Commissaire d’état

Mr Mast

Mr André Philip, commissaire d’état a visité Sfax au mois de Juin 1944.Il a été accompagné de Mr Mast, le Résident Général et de Mr Costa délégué de l’assemblée consultative. Le ministre a visité la ville et a examiné les dégâts causés par les bombardements. Après une réception au contrôle civil, Mr André Philip, a fait une conférence au cours de laquelle il a évoqué la défaite de la France due à la cinquième colonne

La visite de Mr Jean Mons de Sfax en 1949

Le Résident Général Jean Mons s’est rendu à Sfax en Janvier 1949. Il a été accueilli par des cris hostiles d’une foules de manifestants. 40 personnes avaient été arrêtés mais elles sont relâchées après des mouvements de grèves. Au moment de leur libération, les portes de la ville arabe qui avaient été fermées dès le début de la bagarre, ont été réouvertes par la population

Sources

  • Journal La Croix, 17 Février 1888
  • Le progrès de la côte d’or, 21 Février 1888
  • Journal des débats politiques et littéraires, 21 Février 1888
  • Le progrès de la côte d’or, 23 Février 1888
  • Express, 23 Février 1888
  • La France, 24 Février 1888
  • Le Temps, 24 Février 1888
  • Journal des Débats Politiques et Littéraires, 14 Février 1893
  • Le constitutionnel, 16 Février 1893
  • La Liberté, 4 Décembre 1894
  • Journal des Débats Politiques et Littéraires, 15 Décembre 1894
  • La dépêche tunisienne, 19 Avril 1896
  • La dépêche tunisienne, 25 Avril 1896
  • La Liberté, 28 Avril 1899
  • La Souveraineté Nationale, 28 Avril 1899
  • Le Petit Parisien, 29 Avril 1899
  • Le Temps, 24 Février 1901
  • Le constitutionnel, 3 Mars 1901
  • Le Siècle, 11 Mars 1901
  • Gil Blas, 13 Mars 1901
  • Le Petit Parisien, 11 Janvier 1903
  • Le Journal, 12 Janvier 1903
  • Le Petit Journal, 12 Janvier 1903
  • Le Progrès de Côte d’Or, 12 Janvier 1903
  • Le Journal, 20 Avril 1903
  • Le Petit Bourguignon, 25 Avril 1903
  • Le Figaro, 25 Avril 1903
  • La Libre Parole, 25 Avril 1903
  • L’Univers 26 Avril 1903
  • L’Echo de Paris, 21 Janvier 1904
  • Le Petit Provençal, 23 Janvier 1904
  • La Justice, 23 Janvier 1904
  • Le Petit Marseillais, 23 Janvier 1904
  • Le Petit Provençal, 24 Janvier 1904
  • Le Rappel, 25 Janvier 1904
  • Le Petit Parisien, 25 Janvier 1904
  • Le Petit Bourguignon, 25 Janvier 1904
  • L’Ouest Eclair, 26 Janvier 1904
  • Le Signal, 26 Janvier 1904
  • Le Siècle, 8 Avril 1908
  • La Presse, 9 Avril 1909
  • Le Soleil 9 Avril 1909
  • L’Autorité, 7 Mai 1909
  • Le Radical, 28 Février 1912
  • L’Indépendant Rémois, 1 Mars 1912
  • Le Courrier du Soir, 27 Avril 1913
  • La Croix, 20 Décembre 1913
  • Le Figaro, 21 Décembre 1913
  • Le Petit Marseillais, 21 Décembre 1913
  • L’Echo d’Alger, 7 Mai 1914
  • Le Radical, 8 Mai 1914
  • Le Phare de la Loire, 10 Décembre 1915
  • L’écho d’Alger, 7 Mars 1919
  • Le Temps, 7 Mars 1919
  • Le Petit Journal, 12 Novembre 1925
  • Le Temps, 13 Novembre 1925
  • L’Echo d’Alger, 3 Février 1926
  • Journal des débats politiques et littéraires, 5 Février 1926
  • L’Echo d’Alger, 7 Février 1926
  • Journal des débats politiques et littéraires, 13 Février 1926
  • L’Afrique du Nord Illustrée, 27 Mars 1926
  • Le Temps, 22 Février 1927
  • L’Afrique du Nord Illustrée, 16 Avril 1927
  • L’Afrique du Nord Illustrée, 2 Février 1929
  • L’Afrique du Nord Illustrée, 8 Juin 1929
  • Le Phare de Loire, 14 Avril 1930
  • Excelsior, 22 Avril 1930
  • L’Afrique du Nord Illustrée, 26 Avril 1930
  • Journal des Débats Politiques et Littéraires, 20 Janvier 1932
  • Excelsior, 18 Avril 1932
  • L’Afrique du Nord Illustrée, 7 Janvier 1933
  • Le Journal, 26 Aout 1933
  • L’Afrique du Nord Illustrée, 13 Janvier 1934
  • L’Echo d’Alger, 23 Septembre 1934
  • Le Petit Provençal, 26 Septembre 1934
  • L’Echo d’Alger, 28 Septembre 1934
  • L’Afrique du Nord Illustrée, 13 Octobre 1934
  • Le Temps, 20 Mars 1936
  • L’Afrique du Nord Illustrée, 28 Mars 1936
  • L’Afrique du Nord Illustrée, 30 Mai 1936
  • L’Echo d’Alger, 23 Février 1937
  • Excelsior, 23 Février 1937
  • L’Echo d’Alger, 24 Février 1937
  • L’Action Française, 24 Février 1937
  • L’Echo d’Alger, 27 Mai 1938
  • Le Petit Provençal, 27 Mai 1938
  • L’Echo d’Alger, 22 Avril 1939
  • Le Temps, 24 Avril 1939
  • L’Ere Nouvelle, 30 Avril 1939
  • Le Progrès de la Côte d’Or, 7 Février 1940
  • L’Echo d’Alger, 13 Juillet 1940
  • La Petite Gironde, 20 Juin 1941
  • La Croix, 16 Janvier 1942
  • Le Figaro, 8 Mai 1942
  • Journal France, 5 Juin 1943
  • Journal L’Echo d’Alger, 3 Juin 1943
  • L’Echo d’Alger, 12 Juin 1944
  • L’Aurore, 18 Janvier 1949

 

Leave a reply

Your email address will not be published.