Le site archéologique de Sbeitla

Par Zaher Kammoun

Sbeitla

Sbeitla

Sbeïtla est l’un des sites archéologiques les mieux conservés de la Tunisie, son histoire antérieure à l’époque romaine est mal connue : on a trouvé quelques stèles de l’époque punique, des dolmens aux environs, des escargotières.

La ville a connu son apogée surtout pendant l’époque romaine. L’essor de l’oléiculture, très adapté au climat régional, a assuré la prospérité de la ville dès le 2ème siècle après J.C. Elle devenait municipe sous les flaviens et colonie au troisième siècle

Au cours du 4ème et du  5ème siècle la localité fut dotée de plusieurs églises. Le premier témoignage chrétien date du 3ème siècle, Sbeitla était représentée à la conférence de Carthage de 256 par un évêque dénommé Privatianus

Pendant la conférence de 411, un certain Titianus, donatiste aura en face de lui le catholique Locundus ou Lucundus

Ensuite la conquête byzantine fit de Sbeïtla une de plus importantes bases militaires de l’époque. Après la conquête arabe, la vie urbaine s’éteignit peu à peu. Plan Sbeitla Vestiges à visiter :

Les fortins

Maisons fortifiées Sbetila

Maisons fortifiées Sbetila

A l’époque byzantine, des fortins qui servaient de refuges aux populations, ont été édifiés le long de la voie qui mène à l’arc de triomphe de la Tétrarchie. Ce sont des enceintes dépourvus de portes, auxquelles on accédait par une échelle. L’intérieur était divisé en chambres et comportait un puits pour assurer le ravitaillement en eau en cas de siège.

Puits maison fortifiée Sbeitla

Puits maison fortifiée Sbeitla

Les maisons fortifiées de Sbeïtla

Les pressoirs l’huile

Huilerie Sbeitla

Huilerie Sbeitla

Comme Sbeïtla était une ville d’huile d’olive par excellence, plusieurs huileries ont été découvertes dans le site et aux environs. Le visiteur peut aujourd’hui voir une huilerie bien conservée avec les pressoirs, la meule, les bassins de décantation.

Les huileries de Sbeïtla

Les thermes du quartier byzantin

Thermes du quartier byzantin

Thermes du quartier byzantin

Ces petits thermes font partie de la liste des six complexes thermaux de Sbeïtla. La salle la plus intéressante est celle qui se termine  par un bassin dont les parois sont entièrement décorées de mosaïques représentant différentes sortes de poissons et de crustacés. On peut voir aussi le frigidarium. La grande citerne

Réservoir d'eau Sbetila

Réservoir d'eau Sbetila

C’est un grand bassin creusé dans le sol et qui était à l’origine couvert d’une voûte dont on distingue nettement le départ sur les murs latéraux. C’est l’une des plus grandes citernes d’eau de la cité. Les marches d’escalier de la citerne permettent l’accès des personnes chargées de l’entretien.

Les grands thermes

Grands thermes Sbeitla

Grands thermes Sbeitla

Ils ont été construits près du théâtre. Ces thermes ne sont pas symétriques. Il y a deux chambres principales chaudes (Caldaria), reconnaissables à leur sous-sol pourvu d’hypocaustes. Certaines pièces sont pavées de mosaïques géométriques colorées.

Les fontaines

Fontaine Sbeitla

Fontaine Sbeitla

Sbeïtla a été dotée de trois fontaines publiques qui ont reçu un aspect monumental. La mieux conservée se trouve non loin du forum. Une autre fontaine se trouve près de la basilique de Servus. La troisième est sur la voie qui mène vers l’amphithéâtre

Le théâtre

Théatre Sbeitla

Théâtre Sbeitla

Son état de conservation est médiocre, les gradins sont très ruinés mais l’orchestre est encore bien visible.

Eglise de Servus

Eglise Servus

Eglise Servus

Eglise Servus

Eglise Servus

Elle est établie dans la cour d’un ancien sanctuaire païen, tandis que le temple même a servi à abriter le baptistère. Il est possible qu’il s’agisse de la cathédrale donatiste ou, du moins, d’une secte opposée à l’église catholique.

Les boutiques

Boutiques Sbeitla

Boutiques Sbeitla

On a toujours supposé que le marché de la ville est représenté par une série de petites boutiques situées de part et d’autre de la grande voie qui mène au capitole. Les boutiques sont dallées ou recouvertes de mosaïques. Chaque boutique communiquait avec deux ou trois pièces de dimensions variables. Il s’agit peu être d’espaces réservés au dépôt de marchandises et de logement.

La porte d’Antonin

Arc Antonin

Arc Antonin

La porte d’entrée du forum est datée par une inscription mentionnant l’empereur Antonin le Pieux et ses deux fils adoptifs, Marc Aurèle et Lucius Verus. Cette porte traitée en arc de triomphe, est intégrée à un mur de clôture.

Le forum

Forum Sbetila

Forum Sbetila

C’est une vaste esplanade presque carrée, pavée de dalles. Elle  était entourée d’un mur contre lequel s’appuyaient de petites salles dont la destination est mal définie. Ces dernières étaient précédées par un portique couvert reposant sur une colonnade.

Elle possède une longueur de 38m et une largeur de 35m

Les trois temples (le capitole)

Capitole Sbeitla

Capitole Sbeitla

On pense qu’il s’agit d’un capitole dédié aux trois divinités : Jupiter, Junon et Minerve. Au lieu de se contenter de construire un seul temple, divis » en trois chapelles, ou pourvu de trois niches, les architectes de Sbeïtla ont conçu un programme grandiose, en édifiant un temple pour chaque divinité.

Seuls les deux temples latéraux possédaient de larges marches d’escaliers menant au podium. Celui du centre n’en possède pas. Une passerelle permet l’accès à ce temple à partir des deux temples latéraux

Eglise de Bellator

Eglise Bellator

Eglise Bellator

Cette église est installée sur un édifice plus ancien. C’est un monument assez modeste, pourvu de deux absides. Elle était dotée d’un baptistère qui était transformé en chapelle dédiée à l’évêque catholique Jucundus qui vivait au début du 5ème siècle et a peu être été martyr de sa foi sous les vandales aryens. Eglise de Vitalis

Eglise Vitalis

Eglise Vitalis

A coté de la précédente, a été construite plus tard une seconde basilique catholique plus grande, également à deux absides. Derrière l’une d’elles, on peut voir un baptistère orné de mosaïques.

Arc Dioclétien

Arc Dioclétien

Arc Dioclétien

Une inscription très effacée nous apprend que le monument a été dédié, sous le règne de l’empereur Dioclétien qui a instauré à la fin du troisième siècle, un système de gouvernement exercé à quatre.

Sources:

  • AMVPPC, Sbeitla (Fathi Béjaoui)
  • La Tunisie du Centre Ouest, les hautes steppes, Fathi Béjaoui

Leave a reply

Your email address will not be published.