Sidi Ali Azzouz

Par Zaher Kammoun

D’origine marocaine, Sidi Ali Azzouz s’est installé en Tunisie pendant l’époque des Mouradites. Il est à l’origine de la confrérie Al Azouzia, en partie de tradition andalouse: on fait des chansons rythmées par des tambourins et des petites percussions tous les vendredis soir

Sidi Ali Azzouz سيدي علي عزوز

La zaouïa

Plusieurs branches de cette confrérie ont été crées à Testour, Tébourba, Nabeul, Ras Djebel et Tunis

Sa zaouïa fut construite par Mohammed al Hafsi Pacha en 1685. Elle se trouve à Zaghouan.

Ce complexe est formé de plusieurs édifices qui s’organisent autour de trois petites cours: une salle funéraire à coupole, un oratoire, une salle de réunion de la confrérie et plusieurs autres dépendances

La salle funéraire est précédée d’un portique  donnant sur une courette dallée. Dans cette courette se trouve une fontaine.

La fontaine

La salle funéraire est d’une forme carrée et couverte d’une grande coupole portée par des pendentifs par l’intermédiaire d’un tambour sphérique.

Sidi Ali Azzouz سيدي علي عزوز

La tombe

Les murs sont ornés par des carreaux de céramique de fabrication locale ou importés de la Turquie (céramique d’Iznik), le plâtre sculpté orne les parties supérieures. La coupole de l’extérieur est ornée par de petites tuiles vertes

Sidi Ali Azzouz سيدي علي عزوز

La céramique d'Iznik

Céramique locale

L’oratoire est aussi précédé d’une cour, il est de forme rectangulaire et constitué de 3 nefs et 5 travées

Une inscription de la Zaouia

Sources

  • Histoire générale de la Tunisie
  • Ahmed Saadaoui: Zaghouan, fondation et développement d’une ville morisque de Tunisie d’après les documents des archives locales
  • Ahmed Saadaoui: Tunis ville ottomane, trois siècles d'urbanisme et d'architecture

Leave a reply

Your email address will not be published.