Ganymède dans les mosaïques romaines en Tunisie

Par Zaher Kammoun

Dans la mythologie grecque, Ganymède est un amant de Zeus et l’échanson des dieux. Sa beauté est devenue proverbiale, successeur de la déesse Hébé dans la fonction.

Plusieurs pavements en Tunisie illustrent Ganymède

La mosaïque d’enlèvement de Ganymède de Sousse

Ce pavement daté du milieu du 2ème  siècle après J.C a été trouvé à Sousse dans le quartier d’Oued Blibène dans une chambre à coucher d’une maison.

متحف سوسة Musée Sousse

Le jeune berger présenté, un genou posé à terre, cherche à éviter l’étreinte de l’aigle. L’oiseau, dont les ailes sont encore déployées, vient de se poser derrière Ganymède et s’apprête à l’enlever

La scène présente un caractère dramatique et violant

Ce pavement est exposé aujourd’hui au musée de Sousse

La mosaïque de Ganymède de Sousse

Ce pavement daté du début du 3ème  siècle après J.C a été trouvé à Sousse dans le quartier de l’Arsenal

متحف سوسة Musée Sousse

Ganymède occupe le centre d’un décor constitué de médaillons circulaires entourant différents animaux de l’amphithéâtre

Ce pavement est exposé aujourd’hui au musée de Sousse

La mosaïque de Ganymède d'el Jem 

Enlèvement de Ganymède qui est un prince troyen d'une beauté éclatante par l'aigle de Zeus pour le transporter dans l'Olympe, saisons, paires de masques et scènes mythologiques: Satyre et Ménades, Zeus transformé en cygne pour séduire Léda

Fin du 2ème siècle après J.C. Sollertiana domus. Musée d'el Jem

Musée el Jem متحف الجم

Sources 

  • Splendeurs de mosaïques de Tunisie, Mohamed Yacoub
  • Musée de Sousse, Alain Rebourg

Leave a reply

Your email address will not be published.