L’ensemble industriel de production de garum de Neapolis

Le garum

Le garum est une sauce très appréciée par les romains, c’est une mixture réalisée par la fermentation de  restes d’arêtes et de viscères de poissons bleus (sardines, maquereaux, thon…).

Neapolis نيابوليس

Reconstitution, usines de Neapolis

Elle servait à assaisonner les viandes, les légumes et même les fruits

Les usines de salaison en Tunisie 

En 1987, des travaux de prospection des cotes tunisiennes ont montré la présence de plusieurs sites de salaison ou d’activités proches dans la Tunisie. Pas moins de 38 sites ont été identifiés surtout au golfe de Gabès, au Sahel et au Cap Bon: à Thyna, Younga, la Galite, Utique, Kélibia, Hergla, Salakta, Kerkennah, Sidi Mansour (Sfax)…

La carte des centres de salaison en Tunisie

L’usine de Neapolis

Neapolis

Le plan

Cet ensemble industriel a été découvert dans le site archéologique de Neapolis à Nabeul en Tunisie. Il date de l’époque romaine et édifié sur une construction d’époque punique du 3-2 ème siècle avant J.C

Neapolis

Usines de salaison

Il est formé d’une batterie de 6 bassins accolés plus deux autres bassins  profonds de 2 m qui servent à construire le garum une saumure de poisson épicée très appréciée par les romains.

Au moment du dégagement, on a trouvé des amphores pleines de restes pulvérulents avec des arêtes, des fragments de vertèbres et de minuscules têtes

Le site archéologique Neapolis

Source

A la découverte du Cap Bon, guide historique et archéologique. Samir Aounallah et Mounir Fantar

Leave a reply

Your email address will not be published.